Voyager à Taiwan : toutes les infos à savoir sur le pays !

Asie orientale | Taiwan

Voyager à Taiwan : Toutes les infos à savoir !

Voyager à Taiwan c’est être transporté dans une culture totalement différente que celle que l’on peut connaitre en Europe. Forte d’une histoire culturelle assez intense, l’île regorge de ressources pour en apprendre plus sur son passé. 

C’est dans cet article que tu vas apprendre les choses les plus importants pour bien préparer ton voyage à Taiwan. 


Son histoire

L'histoire tumultueuse en bref de l'île de Taiwan avec son plus proche voisin, la Chine.


les petites infos a savoir

Savoir si l'eau est potable, comment accéder à internet, quel type de prise électrique utilisé, etc.


La location de véhicules

Tout savoir sur comment louer une voiture ou un scooter, les prix, les règles, ...

Le mot de la fin

Conclusion de l'article sur les bons plans et infos pour voyager à Bali.

Voyager à Taiwan : toutes les infos 

Son histoire

Tu n’es pas sans savoir qu’on peut souvent entendre parler de Taiwan dans les actualités suite à ses tensions grandissantes avec la Chine. Cependant, les tensions entre les deux pays ne datent pas d’hier. D’où vient la naissance de ce désaccord ? Comment l’histoire a évolué, où ça en est à l’heure actuelle ? On fait une petite mise à jour rapide de cette division afin de mieux comprendre cette histoire ! Pour introduire tout ça, sache que la Chine a pour objectif clair et précis de reprendre l’île avant 2049, et ce même si ça doit se faire par la force. Ce sont les propos précis du président de la République Populaire de Chine. Pourquoi ils veulent reprendre l’île à tout prix ? Pourquoi les États-Unis s’en mêlent ? Minute de culture avant de voyager à Taiwan ! 

Les prémices du conflit

L’île de Taiwan, anciennement appelé île de Formose, se situe à 130 km de la Chine, séparés par le Détroit de Taiwan. 

Pour tout comprendre, il faut remonter jusqu’en 1683. À cette époque, la dynastie des Qing règne sur l’empire de Chine. La famille a d’ailleurs régné jusqu’en 1912, c’est l’une des plus puissantes et c’est aussi la dernière dynastie à avoir régné sur la Chine. Bref, en 1683, les Qing prennent le contrôle de l’île de Formose par les armes, qui va donc se rattacher à l’Empire chinois.

Ils vont avoir le contrôle jusqu’en 1895, date où la Chine va perdre militairement contre le Japon. L’île est désormais Japonaise, jusqu’en 1945 ou le Japon perd la Seconde Guerre mondiale et où elle se voit dans l’obligation de rendre l’île à la Chine. Néanmoins, ce n’est pas non plus le meilleur moment pour la Chine puisqu’elle à ce moment la d’autres problématiques à gérer au plus vite : elle est ravagée par une guerre civile.

La "naissance" de Taiwan

Tchang Kaï-Schek
Mao Zedong

Nous sommes donc en pleine guerre civile en Chine. Le pays se déchire avec deux partis qui ont chacun leur homme de pouvoir : 

  • Tchang Kaï-Schek. Premier président de la République de Chine (Taiwan). Il y a d’ailleurs un mémorial en son nom à Taipei. 
  • Mao Zedong, qui est le leader du Parti communiste Chinois et fondateur d’un régime totalitaire et dictatorial = la République Populaire de Chine. 

1949 marque la fin de la guerre civile par une victoire du Parti communiste. C’est à ce moment-là que la République populaire de Chine nait avec comme leader, Mao Zedong. Suite à cette défaite, Tchang Kai-Schek fuit à Taiwan et créer donc la République de Chine. Son but premier est de représenter toute la Chine depuis cette île. 

À partir de cette date-là, on peut donc constater qu’il y a deux Chine. Néanmoins ce n’est pas l’avis de Mao Zedong qui considère Taiwan comme une partie de son territoire et l’appelle même comme la 23e province de la Chine. 

Les « 2 Chine » évoluent donc chacune de leur côté, mais la République populaire de Chine prend tout de même l’ascendant sur son voisin car elle devient une réelle puissance à partir des années 1970. Profitant de cette supériorité, La Chine fait une offre à Taiwan : un pays, deux systèmes. L’idée est que Taiwan aurait sa propre autonomie, son propre système politique, MAIS elle en est toujours la propriété de la République Populaire de Chine. Taiwan refuse, et les tensions restent assez modérées jusqu’à récemment. 

Les fondements et raisons de ce conflit

Tsai Ing-Wen

Depuis les années 2010, de nouveaux dirigeants ont fait leur apparition :

  • Tsai Ing-Wen : Présidente de Taiwan depuis 2016. Elle est considérée comme la bête noire de Pékin en raison de son parti politique : le Parti démocrate progressiste.
  • Xi Jinping : actuel président chinois depuis 2012. Son objectif est clair : il veut faire de la Chine la première puissance mondiale. Pour cela, cela passe par plusieurs objectifs. Le premier est de reprendre en main Hong Kong, mais aussi de prendre Taiwan. Il assume d’ailleurs ouvertement cet objectif, puisqu’il l’a annoncé à différentes reprises en 2017, mais aussi en 2022.

Pour la petite anecdote, il veut absolument que cela soit fait avant 2049, car en 2049 aura lieu le 100e anniversaire de la création de la République populaire de Chine. La Chine est assez friande des anniversaires et de ce genre de clin d’œil en l’honneur de Mao Zedong, le « créateur » de cette dernière.

Xi Jinping

Le vrai fond du problème

Taiwan est démocratique depuis les années 1990. Des années 1950 à 1990, ils étaient sous une dictature militaire. Le passage de la démocratie a été fait en interne avec les différents présidents taïwanais qui sont allés de leur propre chef dans une transition démocratique. 

La Chine est quant à elle un état autoritaire, presque dictatorial avec un seul et unique parti unique : le Parti communiste que l’on connait depuis 1949 et qui contrôle l’intégralité du pays. 

Pékin ne supporte pas l’image et le fonctionnement de Taiwan puisqu’il est viable et fonctionnel. La Chine veut donc absolument Taiwan pour des raisons historiques, idéologiques, mais surtout politiques. Le modèle politique de Taiwan dérange fortement la Chine. On est sur un contre modèle absolu. 

Taipei, capital de Taiwan

Une position géographique qui dérange et des enjeux économiques en jeu

L’idéologie de Taiwan ne plaît pas à la Chine, mais ce n’est pas la seule raison qui alimente ce conflit. La Chine se trouve géographiquement un peu confinée, entre l’archipel japonais dans la mer de Chine orientale et les pays d’Asie du Sud-Est dans la mer de Chine méridionale.

Le pays n’a donc pas un accès totalement libre à l’océan pacifique, ce qui lui pose problème. De plus, le Japon et la Corée sont des « alliés » des États-Unis, ce qui crée un environnement assez hostile pour la Chine.

Enfin, Taiwan est la 21e économie mondiale et une grande puissance technologique. Elle a su en tirer profit en établissant de nombreuses relations économiques dans le monde, et de ce fait, elle est soutenue par de nombreux pays.

Le chantage de la Chine

Pour contrer cette « popularité » croissante de Taiwan, la Chine a adopté une nouvelle stratégie internationale : si un pays reconnaît la Chine, mais pas Taiwan, le pays en question peut travailler avec la Chine. Si le pays reconnaît Taiwan, il peut dire au revoir à ses relations avec la Chine.

Ce qui rend le choix difficile pour les pays, c’est que la Chine est la deuxième puissance mondiale, le premier pays en termes d’investissement direct à l’étranger, et donc ne pas avoir de relations diplomatiques avec la Chine à l’heure actuelle équivaut presque à un suicide.

En fin de compte, grâce à cette stratégie gagnante pour la Chine, de nombreux pays ne reconnaissent pas officiellement Taiwan de peur de se froisser avec ce dernier.

Et les états-unis dans tout ça ?

Les États-Unis se sont donc immiscés discrètement dans ce conflit et ils ont un concept assez flou : le concept d’ambiguïté stratégique. Officiellement, ils reconnaissent un seul gouvernement chinois : celui de Pékin. Autrement dit, ils ne reconnaissent pas Taiwan, mais refusent paradoxalement une invasion de la Chine à Taiwan.

Cependant, les choses sont en train de changer, car les États-Unis montrent de plus en plus de fermeté envers la Chine pour défendre Taiwan. Ils sous-entendent d’ailleurs, dans les récents entretiens du président américain, qu’ils seront présents en cas d’attaque de la Chine contre l’île.

La raison de cette protection ?

Ce n’est pas une surprise pour tout le monde, mais la Chine et les États-Unis ne sont pas les meilleurs amis du monde. La première raison est que les États-Unis sont ravis de voir qu’une île comme Taiwan peut concurrencer la Chine.

La deuxième raison est qu’ils peuvent exercer un certain contrôle sur la mer de Chine en développant des relations avec Taiwan, ce qui constitue un enjeu géopolitique.

Enfin, Taiwan est un partenaire économique important pour les États-Unis, et c’est aussi une très grande puissance technologique.

Et dans la réalité comment ça se passe ?

Les faits sont indéniables, il y a une tension grandissante entre la Chine et Taiwan. Je te conseille d’ailleurs cette superbe vidéo de la chaîne Hugo Décrypte qui résume parfaitement l’histoire entre ces deux pays.

Cependant, ce qui va nous intéresser, c’est comment ça se passe sur place. Est-ce que ce conflit est vraiment ressenti une fois sur place ? On connaît certains médias, à les écouter, on pourrait croire qu’il ne faut absolument pas aller à Taiwan sous peine de se retrouver dans une guerre totale entre les deux pays à tout moment.

Je vais donc te raconter mon expérience. Je n’ai ressenti à AUCUN MOMENT d’insécurité à Taiwan, et ce pendant tout mon road trip d’un mois. La seule chose qui m’a marqué est qu’à certains endroits (Taitung et Hualien), il y avait de nombreux avions militaires qui décollaient ou atterrissaient dans ces zones. À vrai dire, c’était quand même beaucoup. Il y a eu certains jours où il y en avait toutes les 5 minutes. Cela surprend au début, je ne te le cache pas. Cependant, il faut aussi se référer à la réaction des Taïwanais face à ces avions. Leur réaction était simple : rien.

Aucune panique, aucun stress, c’était totalement normal. Ils sont conscient de la situation, mais ce n’est pas pour autant qu’ils vont tomber dans la panique ou changer leur façon de vivre. Si tu ne te réfère qu’aux médias avide de la politique de la peur, a aucun moment tu vas penser que la vie est juste totalement normal à Taiwan. Et bien si. Alors bien évidemment la situation peut être amené a changer dans les prochains mois/ années. Mais honnêtement, comme partout… 

Tout ce que je peux te dire c’est que pendant mon passage fin 2022 (la ou il y a eu des tensions grandissantes), le conflit ne changeait en rien mon road trip et mon voyage sur cette île. 

Je ne te dis pas de foncer tete baissé, mais en tout cas si la situation ne change pas, tu ne crains absolument rien. 

Voyager à Taiwan : toutes les infos 

Les petites infos à savoir

L'eau est-elle potable à Taiwan ?

Dans les grandes villes Taiwanaises, il est logiquement possible de pouvoir boire l’eau du robinet. Cependant, il est tout de même recommandé de la filtrer. Pour ma part, j’ai toujours bu l’eau du robinet en utilisant ma gourde filtrante Lifestraw. Je n’ai jamais été malade à Taiwan, et ça m’a permis aussi de limiter ma consommation plastique en limitant fortement l’achat de bouteille en plastique. De plus, ça te permet aussi de faire de petites économies dans ton porte-monnaie. D’autant plus que l’eau n’est surement pas potable dans les petits villages reculés si tu t’amuses à te perdre dans le pays, dans ce cas la gourde filtrante te sera encore plus utile !  

Tu peux aussi trouver des fontaines à eau dans les centres commerciaux, ce qui est assez pratique pour remplir ta gourde. 

Rue de Tainan
Parc national de Taroko

Accéder à un internet à taiwan

Je pense honnêtement qu’il est primordial d’avoir un accès à Internet rapide et facile quand tu pars voyager à Taiwan. Sur l’île, on parle le mandarin, et franchement, tu risques de ne rien comprendre dans certains restaurants. Les Taïwanais ne maîtrisent pas aussi bien l’anglais qu’on le pense, et ça peut être surprenant. Tu te retrouveras parfois à galérer pour décrypter des menus, des panneaux ou simplement pour te faire comprendre, ce qui peut être assez déroutant. 😅

C’est là que Google Traduction devient ton meilleur ami pour traduire le menu du resto, le panneau de la rue ou pour t’aider à communiquer avec les locaux. Pour ce faire, tu as deux options : acheter une carte SIM locale ou prendre une eSIM via AirAlo. Les deux fonctionnent de la même manière, mais avec l’eSIM, pas besoin d’insérer la carte dans ton téléphone.

Personnellement, j’ai utilisé AirAlo, car c’est simple et rapide. Tu choisis le pays où tu veux la carte SIM, le modèle qui te convient le mieux (en général, plus c’est cher, plus tu as de données) et tu suis les instructions pour installer ton eSIM. C’est pratique, efficace, mais un peu plus cher. La fainéantise a un prix.

Les prises electriques à Taiwan

Les types de prises électriques à Taiwan sont les prises A/B. Ce sont donc les deux petites barres qui se décrochent assez facilement. Bravo à toi si tu arrives à voir de quoi je parle juste avec mon explication assez vaste. 

Personnellement je suis toujours avec un adaptateur universel en voyage. Autant te dire que je suis tranquille étant donné que j’ai toutes les prises possibles sur ce dernier. Il coute peu cher, et logiquement il va te tenir assez longtemps, et ce même si tu comptes faire plusieurs longs voyages dans ta vie. L’investissement est bon je peux te l’assurer et au moins tu n’as plus à te poser ce genre de question quand tu arrives dans un nouveau pays. 

Voyager à Taiwan : toutes les infos 

La location de véhicules

La location de scooter

La location de scooters à Taiwan est assez facile d’accès. Cependant, ils sont plus regardants sur les papiers qu’en Asie du Sud-Est. Certains pourraient même être assez réticents à te louer l’un de leurs bolides, mais pour la majorité, ça sera totalement possible. Cependant, il te faut impérativement un permis international. Ils vont certainement le vérifier. J’ai loué des scooters deux fois pendant mon road trip, le premier sur l’île des tortues, et le deuxième à Kenting. En soi, c’est même normal et légitime, cependant, ils ne sont pas non plus trop à cheval sur la validité du permis international. Je m’explique.

Au moment des deux locations, mon permis n’était plus valide. Je l’avais obtenu fin 2019, il était donc valide de décembre 2019 à décembre 2022. Il était périmé de quelques jours seulement, mais tout de même périmé. Honnêtement, ils n’ont absolument pas fait attention à cette date dépassée. Ils ont simplement vérifié la photo et sa correspondance avec ton permis français.

En ce qui concerne les prix, ils sont plus élevés qu’en Asie du Sud-Est. Sur l’île aux tortues, la location d’un scooter pour la journée coûte environ 15 €, et à Kenting, la journée était à 13 €. Cependant, les prix pouvaient monter jusqu’à 18 € en fonction du magasin où tu prenais ta location.

La location de voiture

Le genre de paysage en réalisant un road trip sur la Highway 11

La meilleure manière de découvrir Taiwan est pour moi de louer une voiture. Chose que je n’ai pas pu réaliser lors de mon road trip d’un mois et que je regrette le plus ! J’ai pu découvrir de très beaux paysages avec le train, mais ça m’a tout de même limité dans mon voyage afin de sortir des sentiers battus. 

Bref, c’est assez simple de louer une voiture à Taiwan, à condition d’avoir tous les papiers avec toi. Ce n’est pas la même limonade qu’avec le scooter, ils sont beaucoup plus regardants et en soi c’est logique puisque tu vas passer par une agence. 

Après quelques recherches, il y a deux agences qui ressortent le plus : Avis et Gogoout. Concernant Avis, le nom doit te dire quelque chose puisqu’elle existe en France et principalement en Europe. Le point positif est que tu as de très forte chance que la personne en face de toi parle anglais, le point négatif est que la location de voiture à un certain prix, et ce même pour le plus petit modèle. 

Concernant Gogoout, ça n’existe pas en Europe. Si tu as déjà fait un road trip aux États-Unis, apparemment ça existe là-bas. Le gros point positif de cette agence qui existe à Taiwan est qu’elle est beaucoup moins chère que Avis. Compte approximativement entre 500 et 600€ pour une location d’une citadine le temps de 3 semaines. 

Dans les deux cas, il te faut absolument ton permis français histoire d’être tranquille si on te le demande, et ton permis international. Évite qu’il soit périmé, je suis quasiment certaine que ça ne passera pas auprès d’agences officielles. 

Mon scooter à Kenting
Ile aux tortues

La route à taiwan

Maintenant que tu sais comment louer le bolide qui te fait rêver, il est temps de parler des routes taïwanaises. La conduite en Asie peut s’avérer impressionnante, mais je te tiens à te rassurer de suite, ce n’est pas le cas à Taiwan. C’est exactement comme en France. Aucun bordel sur les routes comme on peut le voir au Vietnam, ils roulent à droite, on n’est pas 12 millions sur les routes… À aucun moment en scooter je n’ai eu peur comme j’ai pu avoir des coups de pression au Vietnam ! 

À la rigueur ça peut être impressionnant à Taipei, mais comme toute grande ville si tu conduis à Paris ou Lyon. 

Le mot de la fin

Voyager à Taiwan te fera plonger dans une culture nouvelle, encore très peu connue en Europe. Tu vas découvrir l’histoire riche d’un pays qui en vaut le détour et qui va te surprendre par sa diversité naturelle. Beaucoup plus accessible qu’on ne pourrait le croire, voyager à Taiwan vaut le détour et te permet de découvrir une toute autre ambiance sur ce continent asiatique ! 

Pour organiser au mieux ton voyage, je te conseille aussi mon article axé essentiellement sur la météo à Taiwan. 

J’espère avoir répondu à toutes tes interrogations concernant cette île encore méconnue de la très grosse majorité des voyageurs. Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à me les poser en commentaire ou alors par le biais de mes réseaux sociaux.

À la prochaine 

Cass 🤙🏽

Voyager à Taiwan

Les autres articles sur Taiwan 👇🏽 

Post a Comment