Visiter Phnom Penh, la capitale du Cambodge !

Road Trip au Cambodge

Visiter Phnom Penh, La capitale du Cambodge

Capitale du Cambodge, visiter Phnom Penh est clairement un incontournable lors de ton passage dans le pays ! Chargée d’histoire et en pleine expansion, la capitale va savoir te toucher par les différents lieux à découvrir pour comprendre au mieux son passé difficile. La ville va aussi te captiver par son évolution rapide et sa modernité qui prend de plus en pus d’ampleur au fil des années 

Visiter Phnom Penh, une capitale au passé fort et chargé d’histoires, on découvre le guide maintenant ! 

Infos utiles

Avant toute chose, si tu viens de tomber par hasard sur mon article, sache que celui-ci va être sous forme de guide, mais pas seulement. En parallèle je t’explique l’histoire de ce road trip. J’ai réalisé le Cambodge à moto, mais il faut savoir que l’aventure n’a pas démarré au Cambodge. Tout à commencé au Vietnam ou j’ai traversé le pays du sud au nord avec mon bolide pour ensuite traverser le Laos du sud au nord. L’histoire se termine par contre au Cambodge. Je trouve ça intéressant d’écrire et de te partager mon expérience, mais aussi mes ressentis, qu’ils soient bons ou mauvais. 

Actuellement sur les réseaux on voit que la beauté des voyages, que la belle vie. Oui c’est en grande partie ça, mais il y a aussi des galères, du stress, des difficultés rencontrées, et je t’expose tout ça pour te montrer une autre partie que l’on ne trouve pas forcément sur Instagram. Attention elle est pas forcément moins belle, mais elle est cependant d’autant plus forte, et c’est ce qui rend intéressant les voyages. 

Bref, si tu veux en savoir plus, l’histoire commence ici. 

Visiter Phnom Penh 

Le retour à Phnom Penh !

Journal de bord : 1 an plus tard, me revoilà à Phnom Penh !

Un rapide passage à
Kampong Cham

Dimanche 19 mars, 10h :

Après avoir profité de Kratie, une région paisible absolument pas touristique qui longe le Mékong, il est temps de revenir à Phnom Penh. Une capitale que j’ai détestée au premier abord et adorée après avoir un peu gratté pour la découvrir. Mais avant d’arriver dans la capitale pour visiter Phnom Penh, je vais d’abord faire une halte à Kampong Cham. 

Une ville pas très connue des backpackers et pourtant qui a des petites prouesses touristiques. J’y passe car des expats m’ont conseillé de m’y rendre, mais aussi parce que c’est à mi-chemin entre Kratie et Phnom Penh. Ça fait plus de deux mois que je traverse l’Asie du Sud-Est à moto désormais, et je commence à ressentir la fatigue de la route, que ce soit physique ou mentale. À ce moment-là, je ne me sens plus de réaliser de grandes journées de route de 5h/6h hahaha. Kampong Cham est donc une étape parfaite puisqu’elle se trouve à 3 heures de route de Kratie et à 3 heures de route de Phnom Penh. Je décide donc d’y passer 2 nuits.

Les couchers de soleil à Kratie

Néanmoins, même rouler juste 3h me fout encore sur les rotules. La route était d’autant plus difficile avec une moto qui faisait pas mal des siennes. La fatigue des visites, de la route, prend de plus en plus d’ampleur. Je ne fais donc volontairement pas d’article sur Kampong Cham puisque j’y suis passée, mais je n’ai clairement pas visité. Du moins j’ai survolé les visites. Je t’avoue que je ne me sens absolument pas légitime de faire un article là-dessus tellement je n’ai pas fait grand-chose. Enfin si, pardon, je me suis occupée de la moto hahah.

Je la sens pas sécur sur certains points et rouler avec un véhicule où tu te sens pas du tout en sécurité, il n’y a rien de pire. Elle m’a d’ailleurs lâchée lors de ma seule journée entière dans la ville. En pleine cambrousse, elle ne voulait plus démarrer. Encore une fois c’était assez drôle de la pousser sur 2km en plein soleil pour trouver un garagiste hahaha. Une fois le garagiste trouvé, il faut faire une confiance aveugle à ce dernier en espérant qu’il comprenne la panne de la moto et qu’il te la répare correctement. La difficulté est que dans ce genre de ville pas très « accueillantes » pour les backpackers, personne ne parle anglais. Encore un bel exercice sur soi d’arriver à faire confiance à un inconnu pour qu’il te répare ton véhicule en lui faisant confiance les yeux fermés puisqu’il ne va même pas t’expliquer d’où provenait la panne.

Une énième réparation pour 2€ haha

La finalité de l’histoire se termine bien puisque mon petit pote garagiste aura réparé ma moto pendant 2h, en fixant des choses que je n’avais pas forcément demandé, et tout ça pour la modique somme de 3$… Pas un seul échange verbal réel, juste une confiance à l’aveugle. Tu ne peux pas savoir comme je l’ai adulé quand j’ai repris la moto en sentant qu’elle était « comme neuve ». C’est incroyable de faire confiance à l’humain comme ceci quand celui-ci est bon.

Voilà donc un bon résumé de Kampong Cham : dormir, passer chez différents garagistes et m’esclaffer de joie quand elle ronronne de nouveau comme j’aime. On est bien loin des clichés instagrammables des backpackers de luxe au Cambodge hahaha

L'heure est au repos à phnom penh

Mardi 21 mars, 9h00

Il est temps de prendre la route pour Phnom Penh. 3h de route et en Asie tout va très vite. Je sens que la moto bug à nouveau, est-ce une parano de ma part ? Possible hahaha mais au fond je sens bien que quelque chose ne va pas au niveau du moteur. Néanmoins, je vais arriver bien sagement à Phnom Penh 3h plus tard.

Un bordel monstre, un brouhaha intense, des chantiers partout où tu ne sais pas par où passer… Aucun doute, je suis de retour dans la capitale ! Et je suis ravie d’être dans ce bordel. La majorité des voyageurs détestent être dans le chaos de la route asiatique, moi, j’adore ! Je trouve ça hyper stimulant hahah à condition que ce soit sur un petit trajet. Quand tu as 6h de route devant toi et que tu commences par 1h30 de bouchon comme à Hanoï, crois-moi que je trouve ça moins stimulant.

Bref, c’est prévu de visiter Phnom Penh, mais l’objectif est aussi de profiter et de se poser un peu. Ça ne sert à rien de survoler des activités où tu ne profites même pas tellement tu enchaînes. Je peux me permettre de calmer le jeu à PP étant donné que je connais déjà. L’objectif sera de visiter ses alentours et ce que je n’avais pas pu voir en 2021 car oui, Phnom Penh a énormément changé en seulement 1 an !

Les rues de Phnom Penh
Palais Royal de Phnom Penh

La différence de phnom Penh en 1 an !

Nouvelle petite rubrique que j’instaure dans cet article : l’évolution d’une ville après une année (ou plus). Je trouve ça intéressant de t’en parler car j’écris un guide à une certaine période, et comme tout, l’endroit va évoluer, changer… Sauf que je n’habite pas à PP alors je ne peux pas me tenir informée à chaque minute haha.

Mais écrire sur comment la ville a changé en quelques temps peut aussi t’indiquer à quoi elle peut potentiellement ressembler lors de ton passage. Phnom Penh est l’exemple type de la ville qui évolue d’une rapidité folle ! J’ai vu un changement intense en à peine 1 an. Déjà les immeubles poussent comme des petits champignons. Des endroits vides ont désormais des buildings, ou certains en construction étaient totalement terminés. Mais bon, ça, j’ai envie de te dire que ce n’est pas le plus important. C’est juste pour te montrer à quel point tout va vite dans cette ville et à quel point elle se développe de façon exponentielle.

La deuxième chose qui va plus t’intéresser est l’inflation ! Oui, même au Cambodge, elle est présente suite au Covid. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, le Cambodge est l’un des pays les plus pauvres d’Asie du Sud-Est (après le Laos) et c’est celui où le coût de la vie a le plus augmenté ! Beaucoup de voyageurs ne s’y attendent pas et pensent trouver des prix similaires à ceux de la Thaïlande. Spoiler alert, et bien non. Prépare-toi à voir des prix doubler hahaha.

Pour la petite histoire, j’ai repris le même logement à Phnom Penh la première fois où j’y étais allée, et tout avait doublé haha. La majorité des repas, smoothies et compagnies avaient pris 2$ environ. Ça peut ne paraître rien, mais quand tu as un budget à tenir et que tu restes un certain temps, à la fin ça te fait une belle différence.

Bref, sois consciente de cette augmentation des prix car j’ai parlé à quelques voyageurs qui n’étaient pas au courant et les a foutus dans le rouge pour la suite de leur aventure. Sois un minimum rassurée, tu peux tout de même t’en sortir pour un budget très raisonnable sur ton laps de temps de voyage au Cambodge. Le maître mot sera donc l’adaptation de ton budget.

Comment bien organiser son séjour à Phnom Penh, que voir et que faire dans la ville et ses alentours ? On voit tout ça pour visiter Phnom Penh, la capitale du Cambodge !

Visiter Phnom Penh 

Que faire à Phnom Penh ?

Les principaux temples et musées de la capitale

Arriver à Phnom Penh, c’est s’immerger totalement dans la culture khmère ! Tout le long de la ville, tu vas pouvoir découvrir de nombreux temples et musées pour en apprendre plus sur le pays et son histoire. On fait le point avec une petite liste des activités culturelles à ne pas louper lors de ton passage en ville

Le palais Royal de phnom Penh

Vue du ciel

Comme sa consœur Bangkok, le Palais Royal de Phnom Penh est une visite incontournable lors de ton passage dans la capitale ! S’étendant sur 18 hectares, les bâtiments de style traditionnel khmer vont te faire découvrir ce style d’architecture si emblématique du pays.

Actuelle résidence du roi du Cambodge, elle a abrité tous les rois du pays depuis 1860, sauf pendant la sombre période des Khmers rouges. Durant toutes ces années, le palais a subi de nombreuses transformations avec des bâtiments ajoutés, démolis, reconstruits, etc. Lors de la visite, tu vas pouvoir observer l’emblématique salle du trône, mais aussi la pagode d’argent, ou encore le petit Bouddha d’Émeraude.

Personnellement, j’ai trouvé la visite un peu chère pour ce que l’on peut observer. Si on fait une comparaison avec le Palais Royal de Bangkok, c’est tout de même moins impressionnant et je dois aussi avouer que je suis restée sur ma faim. Les bâtiments sont beaux, c’est calme au milieu de la cohue de Phnom Penh, mais ça ne vaut pas non plus le prix que l’on doit payer à l’entrée. J’ai été assez déçue…

L'intérieur du Palais
L'extérieur du Palais en sunset

Infos utiles

  • Le Palais Royal est ouvert tous les jours de 07h00 à 10h et de 14h30 à 16h30. 
  • Les photos sont interdites à l’intérieur du bâtiment. 
  • Une tenue correcte est exigée pour rentrer dans le Palais. Si tu es en short ou épaules dénudées, on te fera acheter à l’entrée un pantalon et un t-shirt. Que ce soit le pantalon ou le t-shirt, c’est 3 $ l’unité. Oui, ils se régalent haha. 
  • L’entrée du Palais est de 10 $.

Musée national du cambodge

Situé non loin du Palais Royal, le Musée National du Cambodge est le principal musée archéologique et historique du Cambodge. Bienvenue dans plus de 2800 m² de visite où le lieu possède l’une des plus importantes collections khmères au monde. On peut y trouver pas moins de 14 000 pièces.

Infos utiles

  • Le prix du billet du musée est de 10$. 
  • Les photos sont interdites à l’intérieur. 
  • Les heures d’ouvertures du musée sont de 08h00 à 17h00. 
  • Possibilité de réaliser des visites guidées en français. 

Wat Phnom

Entre authenticité et modernité

Situé lui aussi proche du Palais Royal, c’est un petit temple agréable pour se balader en fin de journée et profiter des belles couleurs du coucher de soleil. C’est ce qui fait un peu sa célébrité d’ailleurs, pouvoir se balader tranquillement et profiter un peu du calme des lieux.

Bon après, pour être honnête, tu fais très vite le tour. Si ton logement est à l’autre bout de la ville, je ne te conseille pas non plus de t’y rendre, mais si tu es à proximité, ça peut être une bonne balade de complément après le Palais Royal.

Infos utiles

  • L’entrée du temple est gratuite. 
  • Ouvert tous les jours de 07h00 à 19h00. 

Monument de l'indépendance

Belle photo libre de droit

Pour le dernier monument, ce n’est pas vraiment une visite en soi, mais tu vas forcément tomber dessus en te baladant dans l’hypercentre de Phnom Penh. Sous forme de lotus, le monument a pour but de rendre hommage à tous ceux qui se sont battus pour libérer le pays de l’emprise de la colonie française. Le monument fut inauguré en 1962.

Comprendre l'histoire avec les khmers rouges

Le Cambodge a une lourde histoire, violente et récente. Je pense qu’il est important d’être conscient de ce qui s’est passé pour ce peuple lors de ton road trip afin de mieux comprendre la population. Tu vas très vite le remarquer, mais les locaux ne parlent pas beaucoup de cette période de leur histoire. Cependant, tu vas pouvoir mieux comprendre les différents événements avec une multitude de mémoriaux que tu peux retrouver dans la capitale. Attention, je préfère te prévenir, mais c’est assez violent (comme à Auschwitz si tu t’y es déjà rendu) et ça peut facilement heurter les plus sensibles d’entre nous.

Musée du génocide S-21

L'intérieur de la prison

Entre 1975 et 1979, le Cambodge a été soumis à un régime communiste radical sous la direction de Pol Pot et de son parti : les Khmers rouges. Le but n’est pas de te faire une dissertation précise de tout ce qu’il s’est passé, mais pour la faire très rapidement, le régime a été d’une monstruosité sans nom envers le peuple et a réalisé des actes de barbarie sans précédent. Et la prison en est l’exacte preuve de ce que la population cambodgienne et d’autres nationalités ont pu vivre.

Située en plein centre-ville de Phnom Penh, le lieu était avant tout une prison avant d’être transformée en centre de détention et d’interrogatoire pendant la période des Khmers rouges à partir de 1975. Entre 1975 et 1979, plus de 17 000 personnes ont été recensées et emprisonnées à Tuol Sleng (l’autre nom donné à la prison). La prison détenait en moyenne 1000 à 1500 prisonniers qui étaient torturés et tués avec les membres de leur famille. La majorité étaient des enseignants, des membres du gouvernement ou encore des ingénieurs. Les conditions de vie et d’hygiène étaient déplorables et les prisonniers subissaient des séances de tortures insoutenables. Pour te donner un simple exemple, on leur demandait d’avouer des choses qu’ils n’avaient pas commises. Si les interrogateurs n’étaient pas satisfaits de leur réponse, ils continuaient de les torturer jusqu’à ce que les prisonniers fassent des confessions jugées acceptables.

Salle de torture
Cellule de la prison

Lors de la visite, tu vas donc pouvoir observer les différents instruments de torture qu’ils utilisaient sur les prisonniers, mais aussi les différentes cellules. Tout est resté tel que l’armée vietnamienne a découvert les lieux en 1979. Ce lieu de génocide est donc là pour rendre hommage aux actes de barbarie, mais aussi pour se souvenir afin de ne pas reproduire. Il y a aussi de nombreuses photos de portraits des victimes, mais aussi des scènes de tortures que ces êtres humains ont dû subir. Bref, ça te prend aux tripes, je préfère te le préciser.

Infos utiles

  • Le prix d’entrée du musée est de 5$. 
  • Possibilité de prendre des audio guide, ce que je conseille d’ailleurs pour mieux comprendre l’histoire de la prison. 

Cimetiere de Choeung Ek, ou "Killings Fields"

Entrée du camp d'exécution
La stupa ou l'on peut observer les ossements et crânes des victimes

Pour continuer dans la gaieté des visites de la journée après la découverte de la prison, tu peux te rendre au camp d’exécution de Choeung Ek, situé à environ 45 minutes de Phnom Penh. Bienvenue dans le plus grand champ de tuerie au Cambodge. C’est ici que la majorité des prisonniers de Tuol Sleng ont été exécutés à coup de pioche, de marteaux ou bien de machettes.

Découvert en 1979 après la chute de Pol Pot, les fouilles ont permis de retrouver un peu moins de 9 000 ossements dans ce lieu macabre. Sur 129 fosses communes, 80 ont été fouillées. C’est aujourd’hui un lieu de recueillement avec une stupa au centre du camp où sont déposés plus de 5 000 crânes humains, dont la majorité ont été brisés ou défoncés. En dehors de cette stupa, tu vas aussi pouvoir faire la triste découverte de nombreux restes humains à même le sol (vêtements, os) tout le long de ta visite.

Une des fosses communes
450 victimes

Infos utiles

  • L’entrée du camp d’exécution est de 3$.
  • Le plus simple est de s’y rendre en tuk tuk si tu ne veux pas louer de scooter. C’est ce que nous avions fait et on avait réussi à négocier 30 000 riel de tuk tuk à diviser par deux, soit environ un peu moins de 2€ par personne. 

Se balader en fin de journée sur le quai Sisowath

Les alentours du quai
Le Palais Royal depuis le quai

Pour apporter une note plus joyeuse à la ville, il est temps désormais de se balader sur le quai Sisowath qui est un peu « the place to be » de la capitale !

C’est tout bonnement impossible de le rater lors de ton passage en ville car il est à proximité des centres d’intérêt les plus importants de Phnom Penh, comme par exemple le Palais Royal. C’est le lieu de rendez-vous des Cambodgiens en fin de journée après les grosses chaleurs pour profiter de la fin de journée. Il y a différents petits stands pour acheter des boissons et de la nourriture, certains jouent au ballon… Bref, c’est l’endroit de vie de Phnom Penh !

Infos utiles

  • J’ai pu lire sur certains forums que quelques voyageurs avaient été victimes de vol et/ou de mauvaises expériences sur ce quai étant donné que c’est un endroit à fort passage. Personnellement, je m’y suis rendue de nombreuses fois et je n’ai jamais eu de soucis ou je ne me suis jamais sentie en insécurité. Oui, c’est touristique donc tu peux être une potentielle cible, mais il suffit juste de ne pas montrer ses objets de valeur à la vue de tout le monde comme une « vraie touriste » et tu n’auras logiquement aucun souci, même si le risque zéro n’existe pas.
Les bateaux pour partir en croisière

Petites astuces, mais c’est aussi à proximité de ce quai que tu peux prendre un bateau (comme sur la photo) pour partir en croisière en fin de journée et profiter d’un sunset qualitatif sur le Mékong. Je ne peux pas t’en dire plus, je ne l’ai jamais réalisé, mais c’est l’une des grosses activités touristiques du soir.

Découvrir les différents marchés de la ville

Les marchés font partie intégrante de la vie asiatique. Il y en a 3 principaux à Phnom Penh, les voici :

  • Le marché russe est un incontournable de la ville, c’est une véritable caverne d’Ali Baba. C’est simple, tu peux tout trouver une fois sur place. Des épices aux paires de chaussures en passant par les meilleurs souvenirs, c’est ici qu’il faut se rendre si tu veux ramener des cadeaux à tes proches ou te faire plaisir toi-même. Le marché est ouvert tous les jours de 07h00 à 17h00.
  • Le marché central : facilement reconnaissable avec son bâtiment jaune et son dôme, il ressemble étrangement au marché russe où tu peux acheter de nombreuses babioles en souvenirs. Le marché est ouvert tous les jours de 07h00 à 17h00.
  • Le marché Orussey : c’est le marché le plus authentique de la ville. Il est plus destiné aux locaux qu’aux touristes, tu vas donc y découvrir moins de souvenirs, mais il est plus intéressant si tu veux voir le mode de vie des Cambodgiens. Il est ouvert tous les jours de 08h00 à 17h00.
Marché Russe
Le marché central et son dôme

Faire une petite escapade sur l'île de la soie

Activité que je n’ai malheureusement pas faite mais dont on m’a beaucoup parlé, c’est de se rendre sur l’île de la soie en plein centre du Mékong ! C’est un petit coin paradisiaque de la capitale où règnent calme et sérénité. Koh Dach, de son vrai nom, est parfaite pour passer une journée loin de la cohue de la capitale. Le but principal est de se balader pour découvrir la douce vie des villageois et le métier du tissage de la soie. Tu peux aussi découvrir le Wat Samaki qui est l’une des activités principales de l’île. En fin de journée, tu peux profiter d’une petite plage de sable fin afin d’y observer le coucher de soleil.

Infos utiles

  • Pour se rendre sur l’ile de la soie, il suffit de rejoindre le pont japonais qui se trouve au nord de Phnom Penh. Une fois à cette endroit, il faut prendre le ferry qui fait des allers retours de 08h00 à 20h00. 
    • Le prix de trajet est de 1000 riel par personne, soit environ 0,25€
    • Si tu viens avec ta propre moto ou scooter, le prix est de 3000 riel, soit environ 0,75€ par personne. 

Découvrir les temples des alentours de la capitale

Ta Prohm temple

Situé à environ 1h de route de Phnom Penh, le temple est assez rapide à visiter mais très intéressant à découvrir si tu n’as pas encore exploré les temples d’Angkor.

Par contre, si tu veux le visiter après Angkor, tu risques d’être déçu, car il est beaucoup moins impressionnant selon les ressentis des voyageurs.

Infos utiles

  • L’entrée du temple est gratuite.

Chi So montain

Ce temple te permet d’avoir une vue imprenable sur la région une fois que tu es arrivé au sommet ! L’endroit est peu touristique et donc assez agréable à découvrir. Il se situe à 1h30 de la capitale.

Infos utiles

  • L’entrée du temple est gratuite.

Oudong temple

Assez impressionnant
Le temple surplombe la région

Un temple que je n’ai absolument pas regretté de visiter ! Compte à peu près environ 1h de route pour t’y rendre depuis Phnom Penh. Je préfère te prévenir en amont, mais la route n’est pas dingue pour s’y rendre. Tu longes les alentours de la capitale, ce qui n’est pas des plus incroyables. Cependant, la morosité de la route est rattrapée par la beauté de ce temple une fois sur place ! C’est grand, beau, en hauteur et surtout, il y a très peu de touristes ! Tu vas un peu avoir le sentiment d’être seule au monde dans un environnement religieux très beau !

Petit plus vraiment trop mignon au temple, tu vas observer plein de singes qui jouent dans l’eau et dans les arbres. Et ça, on adore.

Infos utiles

  • L’entrée du temple est gratuite 
  • Le parking est néanmoins payant si tu viens par tes propres moyens. Compte environ 15 500 riel soit environ 3,5€.

Visiter Phnom Penh 

Où se loger à Phnom Penh ?

Pooltop Phnom Penh

Pour les deux fois où je me suis rendue dans la capitale cambodgienne, je suis restée dans cette auberge de jeunesse ! Et autant te dire que j’ai tout testé puisque la première fois j’étais en chambre double classique, et la deuxième fois en dortoir. 

Pour la chambre double, la chambre est parfaite, il n’y a rien à redire. Cela vaut son prix. 

Pour les dortoirs, je dois avouer que j’ai été assez déçue, je m’attendais à de meilleurs dortoirs vu le prix et comme je savais à quel point les chambres étaient impeccables. Après, cela reste totalement acceptable, mais ce sont des lits superposés sans aucune intimité, même pas un petit rideau. Je sais que cela peut être un détail assez important pour certains voyageurs.

Néanmoins, le gros point fort de cette auberge pour moi est sa restauration et son petit rooftop avec piscine. Le lieu est parfait pour se rafraîchir et prendre de bons plats. Honnêtement, j’ai quasiment mangé là à chaque fois que je me suis rendue à Phnom Penh. Ce n’est clairement pas l’endroit le moins cher de la ville pour manger (je ne t’explique même pas l’augmentation des prix entre la réouverture post-covid et maintenant, clairement ils se font une belle marge haha), mais c’est bon et agréable !

Bref, tu peux trouver un logement moins cher, mais le cadre est assez cool, il faut le reconnaître.

Bar de l'auberge

Infos utiles

  • Le prix de la nuit en dortoir est de environ 7€. 
  • Le prix de la nuit en chambre double était de 9€ par personne soit 18€ la chambre. 

Visiter Phnom Penh 

Comment se déplacer à Phnom Penh ?

De façon autonome

Il faut reconnaître qu’il est assez simple de se déplacer à Phnom Penh de façon totalement autonome ! La très grande majorité des voyageurs vont prendre un logement dans l’hypercentre (proche du quai), et c’est ici qu’il y a la majorité des centres d’intérêt. Tu l’as donc compris, c’est assez simple de tout faire à pied à Phnom Penh. C’est toujours le meilleur moyen pour s’immerger totalement dans la ville, en plus, et de trouver des pépites sur lesquelles tu as pu tomber « au hasard ».

Néanmoins, si tu veux en apprendre plus sur l’horreur que les Khmers rouges ont fait subir au peuple cambodgien, il y a certaines activités comme les « killing fields » qui sont assez loin et impossibles à atteindre à pied. Heureusement pour toi, tu es dans une capitale asiatique et les chauffeurs de tuk-tuk dégénèrent plus vite que leur ombre leur aide pour que tu puisses te déplacer en toute tranquillité. C’est bien simple, en sortant de ton logement avec ta petite tête de touriste, on va te proposer de t’emmener quelque part. Temps d’attente : je ne vise même pas les 5 secondes, c’est pour te dire. Bref, à partir de là, c’est à toi de sortir ta meilleure élocution en termes de négociation. Sinon, ils vont t’allumer sur le prix, c’est certain.

Hyper centre de phnom Penh

En grab

Sinon, si tu n’aimes pas trop négocier et que tu n’es pas doué à ça (on est dans la même équipe), je te conseille de télécharger Grab en amont de ton voyage. Grab, c’est le Uber d’Asie. C’est exactement la même chose, tu peux louer des tuk-tuks, des scooters, bref, c’est parfait pour te déplacer sans avoir à négocier les prix puisque c’est l’application qui te donne le prix de la course en réservant.

Avec ta propre moto / location de scoot

Aaaaah, le vaste débat sur le fait de louer un scooter dans une grande ville. 

La première fois que je suis venue à Phnom Penh, je n’ai pas loué de scooter et j’ai tout fait à pied et en tuk-tuk pour les trajets les plus longs. Honnêtement, je te conseille de faire la même chose si tu as prévu de rester uniquement dans l’hypercentre de Phnom Penh et que ta seule visite éloignée sera les Killing Fields. La circulation à Phnom Penh est un peu un sport, ce n’est pas agréable car il y a beaucoup de travaux. Cela risque de te stresser plus qu’autre chose et je ne suis pas certaine qu’un scooter soit réellement rentable en se concentrant sur les points d’intérêt du centre-ville.

Cependant, la deuxième fois, j’avais ma propre moto. Je me suis donc déplacée avec mon plus fidèle bolide dans les rues de Phnom Penh. C’est faisable, mais j’ai désormais une certaine expérience sur la route en Asie du Sud-Est. Je te conseille de louer un scooter seulement si tu es très à l’aise sur la route  (et si tu aimes manger de la poussière et être dans le chaos sur les routes héhé), et surtout si tu as prévu d’aller découvrir les alentours de Phnom Penh qui sont pour la plupart à minimum 1h de la ville ! 

Si tu veux rester à Phnom Penh, honnêtement, cela ne vaut pas la peine, cela ne fera que t’ajouter des soucis, du stress et de la fatigue. Il y a Grab si tu veux t’éloigner un peu et c’est aussi bien.

Visiter Phnom Penh 

Comment venir à Phnom Penh ?

Depuis une autre ville du cambodge

Phnom Penh étant la capitale du pays, il est donc très simple de rejoindre la ville la plus importante du Cambodge. Que tu sois à Siem Reap, Battambang, Sihanoukville, Kampot… tu pourras rejoindre la capitale cambodgienne en consultant le site 12GoAsia. Ici, toutes les villes mènent à Phnom Penh ! Je ne vais pas t’énumérer toutes les villes, mais je sais que la majorité des villes que tu vas visiter au Cambodge ont un lien direct avec Phnom Penh. 

Check sur 12 Go Asia, c’est le plus simple !

Infos utiles

  • Qu’importe d’où tu viens au Cambodge, le trajet va te couter en moyenne entre 5€ et 20€. 

Depuis le Vietnam

Étant un pays frontalier, rejoindre Phnom Penh depuis celui-ci est assez facile. Le moyen le plus simple pour rejoindre la capitale cambodgienne est de partir depuis le sud du Vietnam comme Ho Chi Minh, où il y a des bus directs. Sinon, il y a pas mal d’aéroports au Vietnam, et les vols entre le Vietnam et le Cambodge sont nombreux. Regarde sur 12GoAsia.

Infos utiles

  • Le trajet entre Ho Chi Minh et Phnom Penh dure environ 6h et coute a peu près 25€. 
  • Pour le reste, peu importe ou tu te trouves au Vietnam, il te faudra prendre l’avion ou rejoindre d’abord Ho Chi Minh pour prendre le bus énoncé ci dessus. 

Depuis le laos

Il existe aussi des liaisons direct depuis le Laos pour rejoindre Phnom Penh, en particularité depuis Paksé, dans le sud du Laos. 

Infos utiles

  • Le trajet entre Paksé et Phnom Penh dure environ 11h pour à peu près 50€. 

Visiter Phnom Penh 

Combien de temps à Phnom Penh ?

Je pense honnêtement que Phnom Penh est souvent survolée par les voyageurs. 

La majorité des backpackers restent environ 2-3 jours en ville, ce qui est déjà en soi très bien si tu décides de rester seulement dans le centre de la ville. Néanmoins, Phnom Penh a aussi de nombreuses choses à offrir dans ses alentours. Si tu as le temps, et honnêtement au Cambodge on peut se permettre de prendre le temps de découvrir en profondeur les différentes destinations du pays, tu peux facilement accorder 4-5 jours pour la ville et ses alentours. Tu vas pouvoir découvrir des choses que les autres voyageurs ne voient pas, notamment les différents temples que je t’ai énumérés dans les environs de Phnom Penh et spoiler alert, il y en a encore pleins d’autres que je n’ai pas encore pu voir alors imagine. 

Le mot de la fin

Phnom Penh est une capitale vibrante, captivante et qui ne cesse d’évoluer à une vitesse folle. C’est le genre de ville où tout va très vite et c’est ce qui la rend aussi intéressante. Son histoire douloureuse permet aussi de comprendre l’âme du pays et de ses habitants, et c’est ce qui rend le pays si attachant. Phnom Penh est littéralement l’incontournable du pays pour pouvoir comprendre le passé récent du Cambodge.

Si tu as d’autres questions, n’hésite surtout pas à me les poser en commentaires ou via mes réseaux sociaux. C’est toujours un plaisir de partager entre voyageurs en Asie.

Enfin, tu peux laisser un petit vote ou recommander cet article ou ce blog, ça fait toujours plaisir !

À la prochaine,

Cass 🤙🏽

Visiter Phnom Penh

Les autres articles sur le cambodge 👇🏽 

Post a Comment