visiter ubud : un endroit immanquable à Bali !

Road Trip à Bali

Visiter ubud et ses alentours

Visiter Ubud lors de ton passage à Bali est incontestablement une étape obligatoire. Capitale culturelle de l’ile, Ubud charme par son ambiance et son mode de vie. Bien que très touristique, découvrir Ubud c’est découvrir un Bali un peu plus authentique, un Bali ou la religion hindouiste y occupe une place prépondérante. Mais limiter Ubud à son centre serait une erreur, la région est pleine de richesse qu’il faut découvrir lors de ton passage sur l’île des Dieux. 

Guide complet pour visiter Ubud et ses alentours !

Visiter Ubud  

Que faire à Ubud à pied ?

Campuhan Ridge Walk

Douce balade
Architecture atypique

L’incontournable des balades quand tu viens visiter Ubud ! 

Facilement accessible et très simple à réaliser, elle te permet d’avoir une vue imprenable sur la nature luxuriante des alentours de Ubud. 

N’hésite pas à être matinale pour la réaliser avec le moins de monde possible. La marche dure à peu près 2km, c’est parfait pour bien démarrer la journée. Au bout du chemin tu pourras continuer et longer quelques Warungs (restaurants indonésiens), mais aussi des boutiques de souvenirs, des hôtels et même un spa. Ce qui est intéressant en continuant le chemin, ce n’est pas forcément le spa ou les hôtels, mais de voir des rizières à perte de vue. De plus, plus tu vas t’enfoncer dans ce chemin, moins il y aura de monde avec toi. C’est un peu ça le secret de Ubud (et de Bali de manière générale), oui c’est touristique. Néanmoins, il suffit toujours de marcher quelques mètres de plus pour te retrouver absolument seul au monde. 

Il y a aussi au début du chemin les fameuses balançoires dont les Instagrameurs raffolent… Si tu as envie de faire LA photo (cliché) de Bali, cet endroit est le tien. Même si oui, tu vas en voir absolument de partout. 

Infos utiles

  • Le lieu est annoncé sur Map.me ou Google Maps, il te faudra emprunter des escaliers sur la droite à la sortie du centre-ville et longer un petit pont avant d’arriver au chemin.
  • L’entrée est gratuite. 
Presque seule au monde

Jalan Raya Ubud

Après LA balade, nous avons LA rue commerçante de Ubud ! Impossible de la louper, tu vas forcément y passer une tête pour boire une Bintang ou manger dans l’un des très nombreux restaurants qui longent la rue. 

Il y a de tout. Des glaciers, des warungs, des cafés, il y a même une crêperie pour nos amis bretons. C’est la rue rêvée des touristes, mais il faut avouer qu’elle regorge de pépites gustatives ! Tu peux même y trouver des logements ou tu auras une place stratégique pour découvrir la ville. 

Bref, c’est l’hyper centre pour visiter Ubud, c’est ici que ça se passe pour se rassasier. Régale-toi 🤙🏽  

Entrée de la rue
La rue du bonheur je te dis

Le marché central

Vraiment pas loin de la rue tant convoitée, le marché principal reste un incontournable de la ville et c’est ici que tu vas trouver des tonnes de souvenirs à ramener, mais aussi des fruits inconnus incroyablement bons ! 

En 2020 il était sur 2 étages, tu pouvais te perdre très facilement. Cette année (novembre 2022), le lieu du marché est totalement en construction, il est donc temporairement fermé. Très honnêtement vu le chantier je pense qu’il va être énorme, tu auras de quoi balancer toutes tes Roupies dedans ! 

Update : le nouveau marché a ouvert ses portes, mais je n’ai pas encore eu l’occasion de m’y rendre. J’espère pouvoir t’apporter de nouvelles infos dessus prochainement. 

Monkey Forest

Bien heureuse avec les singes
Une maman et son enfant, si c'est pas mignon ça

L’une des activités phares de la ville. Oui une bonne partie des touristes veut voir des singes quand ils arrivent à Bali (moi la première en 2020), alors nos indonésiens ont eu la bonne idée d’en faire une réserve naturelle ou il est possible de les voir dans leur habitat naturel. On ne compte pas moins de 700 singes qui y sont protégés.

Pour être venue plusieurs fois à Bali, j’ai en revanche faite cette activité qu’une seule fois. Je pense honnêtement que les singes sont dans de bonnes conditions pour faire leur petite vie, mais je me suis vite rendue compte en me baladant pas mal en Asie du Sud Est, qu’il est aussi facile de voir des singes un peu de partout comme on voit des chiens chez nous haha. 

Je ne vois donc pas trop l’intérêt d’y retourner alors que des singes on peut en voir assez facilement. Astuce toute bête, il te suffit de te rendre à proximité de la Monkey Forest pour en voir, en effet les singes n’ont pas encore la délimitation précise de leur forêt… 

Bref, en soi l’activité est cool, mais il y a quelques règles à respecter tout de même pour nos amis les animaux ! 

Infos utiles

  • Les singes sont des voleurs, ne laisse donc rien sortir de tes poches ou de ton sac, je peux t’assurer qu’ils seront plus rapides que toi pour attraper ce qu’il en sort. L’action est « marrante » si tu veux, mais ce n’est pas forcément bon pour le singe de mâchouiller ta crème solaire dans un pot en plastique… D’autant plus que le singe ne sait pas recycler, ta crème va donc finir quelque part dans la forêt, et crois moi que Bali à pas besoin de ça pour avoir du plastique de partout. (Oui, je me remémore une petite scène vécue en 2020).
  • On va te vendre de la nourriture pour leur donner. Si c’est des bananes, why not ça fait partie du jeu, mais tout ce qui est bonbons, chips et compagnie on oublie (oui on leur donne de ça). Ce n’est pas très bon pour l’animal… On évite aussi de lui donner une bouteille d‘eau, 1 chance sur 2 pour qu’il se barre avec la bouteille en plastique qui va terminer en déchet dans la forêt. 
  • On ne leur hurle pas dessus même si ils peuvent t’approcher de façon assez rapide.. N’oublions pas qu’on est chez eux, dans leur habitat naturel, c’est donc à nous de nous adapter. 
  • Et enfin oui je suis rabat-joie sur ce sujet mais si tu voyais tous les comportements qu’on peut voir face aux singes en Asie du Sud Est… 
  • Le prix de l’entrée est de 80 000 rp la semaine (5€) et de 100 000 rp le week-end (6€). 
Une rue en amont de la Monkey forest
L'électricien de Ubud

Kajeng rice field

Mon petit coup de cœur au sein de Bali ! 

Facilement trouvable sur maps, tu vas devoir emprunter un petit chemin pour ensuite te perdre dans un petit village. Calme et sérénité seront aux rendez-vous, mais surtout n’hésite absolument pas à marcher tant que tu le peux, c’est à la fin que tu vas trouver des rizières il n’y aura littéralement PERSONNE, et ça, c’est incroyable ! Et rare à Ubud désormais.

Encore une fois la est le secret du VRAI Bali. L’influenceur de luxe n’aime pas marcher sous 30 degrés (ce n’est pas pratique le combo robe/ talons pour les dames et la chemise remplie de transpiration pour les hommes), alors marche tant que tu le peux pour découvrir un Bali authentique loin des influenceurs. 

On est bien loin des rizières de Tegallalang qui sont belles certes, mais clairement touristiques. 

Bref, marche, balade-toi et profite de la tranquillité qu’il n’y a pas dans l’hyper centre de Ubud. Enjoy c’est cadeau.

PEACE ✌🏽

Les temples de Ubud

Il y a de nombreux temples à Ubud, genre vraiment beaucoup. On est un peu sur le même délire que Bangkok si tu vois ce que je veux dire. Je ne vais donc pas tous te les énumérer, car déjà je n’en suis pas capable, mais en plus ça va finir par te lourder.

Cependant, je peux te citer les deux plus « importants » de l’hyper centre ! D’ailleurs, il y a beaucoup de spectacles traditionnels de danse balinaise au sein des temples que je vais te présenter. Tu peux y assister et c’est payant. Ne te fais pas de soucis pour savoir ou tu peux prendre une place, un gentil petit bonhomme se fera une joie de te montrer le prospectus quand tu t’apprêtes à rentrer dans le temple.

Saraswati temple

Alors celui-ci, je l’ai vu, vu et revu ! En plein centre, c’est un temple typiquement hindouiste avec une ambiance assez sympathique. Pour te dire à quel point il est touristique, ils nous ont foutu un Starbuck JUSTE À CÔTÉ du temple (oui oui..), mais ça n’enlève rien à son charme avec l’eau qui l’entoure et tous les nénuphars en fonction de la période ou tu vas aller le voir ! 

Infos utiles

  • L’entrée est gratuite. 
  • Horaire d’ouverture : 8h – 18h.
  • Rends-y toi tôt le matin pour être tranquille et être un peu solo comme moi. Le reste de la journée le lieu est blindé ! 
Les avantages de voyager en période covid, personne aux alentours. Déso ce n'est plus la même limonade désormais

Ubud Palace

Lui aussi en plein centre de la ville, il est surtout connu pour ses spectacles de danse comme je t’en parlais juste au-dessus ! 

Les spectacles de danses traditionnelles sont une véritable institution à Ubud, de nombreux touristes s’y rendent à chaque prestation ! 

Infos utiles

  • L’entrée est gratuite. 
  • Horaire d’ouverture : 8h – 18h.
  • Le spectacle de danse coute environ 100 000 rp, soit un peu moins de 6€. 

Les musées à Ubud

Visiter Ubud c’est aussi se cultiver grâce aux nombreux musées que tu peux trouver dans la ville. Voici une petite liste des différents musées à découvrir lors de ton passage à Ubud :  

  • Neka Museum : musée regroupant de nombreuses peintures faites par des artistes locaux. 
  • Agung Rai Museum of Art : son but est de promouvoir la culture balinaise. 
  • Puri Lukisan Museum : Musée regroupant des tableaux datant pour la majorité du XXe siècle. La majorité des œuvres proviennent de la donation de Rudolf Bonnet. 
  • The Blanco Renaissance Museum : Maison appartenant au peintre philippin Antonio Blanco. C’est l’un des plus importants musées de la ville ou tu peux découvrir ses œuvres, mais te rendre aussi compte de la personnalité de l’artiste. Tu peux aussi rencontrer son fils qui a installé son atelier dans l’une des pièces de la maison. L’entrée est d’environ 5,50€ ( 90 000 IDR) 

Réaliser l'ascension du mont batur depuis Ubud

Depuis Ubud tu peux aussi partir pour faire l’ascension du mont Batur. De nombreuses agences proposent l’activité, tu n’auras aucune difficulté à trouver. Cependant, je ne peux pas t’en dire plus sur les prix puisque j’ai réalisé cette excursion au départ de Amed. C’est exactement le même principe sauf le trajet pour se rendre au pied du volcan qui est plus loin depuis Ubud. 

Si tu veux en savoir plus, je t’invite à lire mon article sur Amed, j’en parle plus précisément. 

Visiter Ubud  

Que faire aux alentours de Ubud ?

Quand on vient pour visiter Ubud, il ne faut pas se limiter à l’hyper centre. Ubud regorge de coins incroyables cachés dans la nature balinaise ! Arme-toi de ton scooter ou d’un chauffeur privé, il est temps de découvrir les merveilles des alentours de Ubud ! Et spoiler alert, la ville est de plus en pus victime de son succès. Il y a de plus en plus de monde, c’est une raison de plus pour découvrir les alentours et rester dans le Bali authentique. 

Les rizières de Tegallalang

Les superstars des alentours de Ubud ! 90% des voyageurs vont voir ces rizières comme première activité en sortant de Ubud. En même temps, il y a de quoi, le paysage est magnifique ! Tu peux y descendre et te promener librement à l’intérieur. Il y a plusieurs entrées tout le long de la route. 

Qui dit lieu touristique dit bien évidemment les fameuses balançoires ! Et pour notre plus grand plaisir il y a en pas une, ni deux, mais bien trois balançoires pour pouvoir faire sa plus belle photo ! Chaque balançoire possède son propre point de vue, bon certes, ça se ressemble, mais ça on ne va pas le dire. 

Si tu n’as pas envie de te balancer, tu peux aussi admirer la vue dans un des nombreux cafés qui se sont construits tout le long des rizières. Juste la consommation est payante ! Mais bien évidemment, tu payes un peu le prix de la vue, c’est le jeu ma pauvre Lucette. 

Vue par dronie c'est encore plus beau

Infos utiles

  • L’entrée est pour l’instant gratuite (novembre 2022). Oui je dis pour l’instant car je suis quasi certaine qu’on avait payé en 2020. En tout cas, si tu passes par l’entrée de certains cafés, l’entrée est gratuite. C’est comme ça que je suis passée les deux fois en 2022 ou j’ai pu y aller, (en mars et novembre 2022.)
  • Update 2023 : D’après les dernières infos que j’ai pu avoir en juin 2023, une amie a pu s’y rendre sans payer l’entrée, mais juste le parking. Bon honnêtement le parking s’est surement un mec qui à décidé que ce jour la il s’attribuait le parking 😂. Ça reste très abordable puisqu’elle a payé 10K, soit 0,60 cts. 
  • Horaire d’ouverture : 8h – 18h. 

Les rizières de Jatiluwih

Une des entrées de Jatiluwih

Si il y a bien eu un endroit ou j’ai eu un coup de cœur lors de mon retour pour la 4e fois à visiter Ubud, ce sont bien ces rizières-là ! Alors oui, celle de Tegallalang sont coolmais alors celle-ci… elles sont incroyables ! 

Premier point déjà, elles sont immenses, il y en a à perte de vue. Perds-toi en scooter le long des routes c’est l’un des meilleurs conseils que je peux te donner. Contrairement à Tegallalang, l’entrée est payante, mais on comprend mieux quand on voit la grandeur du lieu ! Dans celle-ci, pas de balançoire, juste des rizières à n’en plus finir. 

Bref, si tu veux voir les deux (et je te le conseille), commence par celle de Tegallalang pour finir sur Jatiluwih. Dans le sens inverse, tu risques fortement d’être déçu. Ah et oui, Jatiluwih se situe à 1h de route de Ubud, la route pour y aller est aussi très très cool à faire.

Jatiluwih sous la saison des pluies
Dronie quelques minutes avant la pluie

Infos utiles

  • L’entrée coute 50 000 rp, soit environ 3€. 
  • Horaire d’ouverture : 8h – 18h. 
  • Attention, si tu as un drone, les « gardes » vont t’inventer une loi comme quoi tu dois payer un supplément pour le faire voler. En réalité c’est une arnaque, je m’explique. Les gardes n’ont pas vu directement mon drone, ils l’ont vu au bout de 10 min quand je le faisais revenir, car il se mettait à pleuvoir. À ce moment-là, un des gardes me dit justement que je dois payer, car j’ai pris des photos du lieu. Au bluff total je lui explique que je n’ai pris aucune photo étant donné qu’il s’est mis à pleuvoir très rapidement et donc au culot je lui explique que je n’ai pas à payer. Il m’a tout simplement répondu « Ah bah oui c’est vrai, bon tu viendras payer quand tu le feras voler de nouveau alors »  😂

Les temples aux alentours de Ubud

Ne sois pas étonné, mais il y a bien évidemment de nombreux temples aux alentours de Ubud. Voici ma petite sélection regroupant les incontournables et les pépites que j’ai pu dénicher parfois complètement par hasard : 

Le temple tirta Empul

L’un des plus importants pour les croyants aux alentours de Ubud. Tirta Empul est un temple de l’eau et de nombreuses personnes viennent pour le visiter et pour prier. Ce qui fait la réputation de ce temple, ce sont ses sources d’eau considérées comme sacrées. 

En effet, chaque jour des dizaines et des dizaines de croyants se rendent dans la « piscine » de cette source sacrée pour se purifier. Des locaux bien évidemment, mais de nombreux touristes le font aussi. 

Les fameuses sources sacrées

Infos utiles

  • L’entrée coute 50 000 rp, environ 3€.
  • Horaire d’ouverture : 8h – 18h. 
  • Il me semble qu’il faut payer un supplément si tu veux aller dans les sources sacrées, mais je ne peux pas te dire de combien puisque je ne l’ai pas fait.

Le temple Gunung kawi

Un peu moins connu que celui que je t’ai présenté juste au-dessus, il a tout de même sa petite réputation au sein de l’ile. Ce qui est intéressant c’est que les deux temples se situent quasiment juste à côté l’un de l’autre. Et hop deux pour le prix d’un. Ah non lui aussi faut payer, mais ça reste tout aussi raisonnable que le premier ! 

Ce temple est intéressant puisqu’il a été fait en partie directement dans la pierre. Juste à côté d’une rivière, il contient aussi des sources sacrées et une certaine sérénité s’y dégage. Il y a logiquement moins de monde que dans le premier. 

On y trouve aussi un petit côté sportif puisqu’il faut descendre pas moins de 250 marches pour le voir, et donc de ce fait, les remonter ! Et on parle de vraie marche à Bali, pas des petites marches ridicules que nous avons chez nous. Les marches ou tu fais un squat à chaque fois que tu en grimpes une. Oui, c’est du sport de visiter Ubud. 

Le graal après la descente

Infos utiles

  • L’entrée coute 50 000 rp, environ 3€.
  • Horaire d’ouverture : 8h – 18h. 
Un petit garde du temple
La rivière qui passe vers le temple

Le temple pura Kehen

Beaucoup moins connu que ces prédécesseurs, ce temple se situe à environ 30 min de Ubud. Son gros point positif pour moi est que lorsque je l’ai visité, j’ai littéralement été seule au sein du temple, et ça vaut clairement son pesant de cacahuète pour rendre l’atmosphère encore plus impressionnante. 

Alors si tu veux un peu de tranquillité lors de tes visites des temples de Bali, je te conseille celui-ci !

On doit tout de même sa petite célébrité à un arbre sacré au sein du temple qui date de plus de 400 ans, un figuier des banians.

Entrée du temple
Figuier des banians, la star locale

Infos utiles

  • L’entrée coute 50 000 rp, environ 3€ et on te fournit le sarong. Attention, lors de mon passage, une petite dame a tenté de m’arnaquer en me vendant ses sarongs prétextant que mon pantalon thaïlandais n’était pas bon pour rentrer dans le temple. Son but est de te vendre son sarong sans même te donner le ticket d’entrée pour le temple. Bon honnêtement on l’a voit arriver à 30 000 km mais si c’est l’un de tes premiers temples, ne te fait pas avoir. L’achat du ticket est clairement juste en face du temple alors que la petite dame va vouloir t’emmener 30 mètres plus loin dans son magasin. Visiter Ubud c’est aussi savoir déceler les petites arnaques haha.  
  • Horaire d’ouverture : 8h – 18h.

Le temple Goa Rajah

Le temple Goa Rajah aussi appelé « temple de l’éléphant » se trouve à environ 5 min du centre-ville. C’est un temple assez populaire aussi des voyageurs avec sa « porte d’entrée » aux cultures hindouistes. 

Attention, le temple en lui-même est assez petit mais il est possible de se balader à proximité et c’est ce qui le rend intéressant. 

Infos utiles

  • L’entrée coute 50 000 rp, environ 3€ et on te fournit le sarong.
  • Horaire d’ouverture : 8h – 18h 

Un temple urbex ?

Dernière trouvaille en date lorsque je suis venue pour visiter Ubud, un temple totalement inconnu au bataillon, sans nom ni sur map.me ni sur google maps. Tu vas donc me dire qu’est-ce qu’on s’en fout alors ? Oui, mais non ! Le temple est sur un flanc de colline surplombant une petite partie de l’est de Bali, proche de Dawan. 

 Il est impossible à louper, lorsque tu es sur la voie rapide en direction de Padang Bay, il est sur ta gauche, et très honnêtement il m’a intrigué. Ni une ni deux avec mon petit scoopy, aka mon scooter, nous voilà en train de monter sous des trombes d’eau le flanc de colline pour observer de plus près ce temple mystérieux. Arrivée devant, personne. Ah si, 4/5 chiens m’aboyant après me faisant clairement comprendre que je n’ai pas à être la. 

Quelques minutes plus tard, je repasse, plus de chiens, le temple est accessible. Vide, personne, et pourtant il n’est pas en ruine. Mes 5 chiens sont quelques mètres plus loin, dont un qui hurle à la mort, mais qui arrête quelques secondes plus tard quand il voit que je ne lui veux absolument pas de mal. 

Bref, la vue est cool, tu es solo du ghetto, et le temple est assez grand et en assez bon état. Le temple n’est surement pas abandonné, mais il n’est absolument pas touristique, et ça on valide. Je suis restée 25 min et personne n’a débarqué alors que très clairement les chiens n’ont pas manqué de faire du bruit à mon arrivée… Si quelqu’un en sait plus sur ce temple, je suis preneuse de toute info !

Visiter Ubud c’est aussi (et surtout) se perdre dans ses alentours et tomber sur des pépites comme ça ! 

Littéralement seule au monde sur ce coup

La cascade de Tegenungan

L'arrivée sur la cascade

Tegenungan Waterfall est une activité assez touristique lorsque l‘on vient visiter Ubud. Elle se situe à environ 10 min de cette dernière. L’entrée est bien évidemment payante puisque beaucoup de choses ont été aménagées autour pour réaliser tes plus belles photos Instagramable. Cependant, la cascade vaut le coup, encore plus lors de la saison des pluies. La descente est facile, la remontée un peu moins, mais rien d’insurmontable. 

Attention, avant la pandémie, il y avait énormément de monde. Juste après la crise covid il y avait un peu moins de monde, mais l’affluence commence à revenir. Tu l’as compris, la cascade sauvage en solo seule ça ne sera pas avec celle-ci que tu l’auras !

Infos utiles

  • L’entrée coute 20 000 rp, environ 1€.
  • Horaire d’ouverture : 06h30 – 18h30.

La cascade de Leke Leke

Moins touristique que la première, elle est aussi un peu plus sauvage. L’entrée et elle est aussi payante et tu peux même trouver un café et un restaurant sur place juste avant d’emprunter le chemin pour la découvrir. C’est une mini randonnée de 15/20 min. 

Attention, prévois de bonnes chaussures, le chemin est assez accidenté pour y aller et si tu es pendant la saison des pluies, le chemin sera complètement boueux et glissant, crois-en mon expérience. On oublie donc les claquettes pour cette cascade. 

Contrairement à sa grande sœur, une fois sur place rien n’a été aménagé pour les photos, c’est ce qui la rend plus sauvage, et ça, c’est cool ! 

Infos utiles

  • L’entrée coute 50 000 rp, environ 3€.
  • Pas d’horaire d’ouverture. 
Leke Leke depuis Dronie

Une dégustation de Luwak Coffee : la fausse bonne idée à faire quand on visite Ubud

C'est quoi le café Luwak ?

Lors de ton petit périple pour visiter Ubud, on va forcément te proposer une activité au sein d’une production de café très réputée sur l’ile : le Luwak Coffee. 

Tout d’abord, qu’est-ce que c’est que ce fameux café Luwak ?

Le Kopi luwak précisément est un café récolté dans les excréments d’une civette asiatique. Oui oui tu as bien lu, le luwak Coffee pour la faire simple est le caca de ce petit animal trop mignon. 

Pour t’expliquer rapidement, le Luwak vit dans les caféiers et mange des grains de café. Cependant, il ne les digère pas totalement et les rejette avec une pointe de différence qui en fait toute la richesse de ce café. Le café obtenu est donc sans amertume. 

Nous avons donc la Rolls-Royce du café à en écouter certains. Ce café est d’ailleurs l’un des plus chers au monde, et est même considéré comme un produit de luxe. 

Bon, maintenant qu’on a les bases, explication de ce produit marketing de luxe qui n’est pas bon pour notre petite civette asiatique.

Choupette comme tout cette bête

Le temps des confessions : oui j'avoue tout

Mea Culpa, j’ai réalisé cette activité en 2020. 

5 jours qu’on était à Bali, balade en scooter aux alentours d’Ubud, proche d’un temple, bim voilà qu’on nous propose une activité de dégustation de cafés et de thés qui à l’air hyper local et atypique, la chance ! (Arf, la naïveté du débutant en Asie…) 

Bien sûr qu’on accepte ! 

Nous voilà donc avec des locaux qui nous expliquent fièrement comment ils font le café, et voici l’heure de la dégustation avec plein de gouts différents. À l’époque je n’aime ni le café ni le thé, mais je me prête au jeu, la découverte avant tout. Fin de l’activité avec notre guide (qui était d’ailleurs adorable), on est RAVIE. Aucun autre touriste avec nous, c’etait simple et atypique, bref tout ce qu’on recherchait. 

On a vu le fameux Luwak, qu’est-ce que c’est mignon cette petite bête, il ne faisait que dormir. Ah par contre il était dans une cage, pas cool ça, mais bon…

La dégustation en question
Bichette

Retour sur le scoot, on roule de route en route, et petit à petit je me rends compte que cette activité est loin d’être une activité atypique, on voit des dégustations de café absolument de partout, tu peux littéralement en faire toutes les 10 min. 

Bon j’abuse peut-être, mais c’est pour te dire à quel on en voit alors qu’on croyait à une activité atypique. 

Activité donc sympa certes, mais ça cache forcément quelque chose. Déjà lorsqu’un animal peut rapporter de l’argent à l’être humain, les personnes avides de business ont tendance à en abuser… Et ce pauvre petit Luwak n’en démord pas à la règle.

Des soucis éthiques

Voyant une occasion de faire de l’argent « facilement », les Luwak sont désormais capturés et ne vivent plus en liberté. Ils vivent en cage et sont exploités dans un but d’avoir toujours plus de café afin de nous amuser (oui, gros touristes que nous sommes sur ce coup) en quête de dégustation atypique et de découverte 

L’animal est désormais dans des conditions de vie stressante et subit des maltraitances physiques importantes en raison de la demande qui devient de plus en plus forte.

Bien évidemment, je ne savais pas tout ça avant de faire cette activité. Je pense d’ailleurs que peu de personnes savent réellement la face cachée derrière de ce business, c’est pour ça que je ne jette pas la pierre à ceux qui le font, l’ayant moi-même réalisé. Le plus important est d’alerter pour limiter cette activité touristique abusive auprès de cette petite bête trop mignonne. 

Si tu t’apprêtes à aller à Bali, désormais tu connais cette activité et si on te la propose tu sauras au moins les bas-fonds de cette dégustation ! À toi de choisir si tu acceptes ou pas lorsque tu viendras visiter Ubud !

Visiter Ubud  

Ou se loger à Ubud ?

Ayant eu la chance de venir déjà 4 fois à Bali, j’ai pu dormir dans différents logements à moindre prix avec petit déjeuner compris. 

Petit check des logements. Bien évidemment, budget backpacker donc ne t’attends pas non plus à du full luxePersonnellement ça me convenait à chaque fois, mais tu peux trouver mille fois mieux à proximité à condition d’y mettre le prix.

Halaman Depan Hostel

Une auberge de jeunesse sympathique et très cool pour y rencontrer des gens. J’avais passé une nuit dans un dortoir, c’est clean avec un minimum de confort. Parfait pour une ou deux nuits. 

Infos utiles

  • Le prix de la nuit dans un dortoir est de 3€.  
  • Un peu excentré du centre-ville. 

Gusti Kaler House

Logement chez l’habitant au sein d’une maison typiquement balinaise. 

Assez cool pour le côté authentique. La chambre est gigantesque et la famille est adorable. Possibilité de prendre le petit déjeuner sur place en demandant à la famille. 

room with a view

Infos utiles

  • Le prix de la nuit dans une chambre standard avec ventilateur est de 4,5€. 
  • Très proche du centre-ville.
  • Attention la wifi ne marche pas dans les chambres, il faut être vers l’entrée de la guesthouse. Pas des plus pratiques si tu as besoin d’internet.

Bella house monkey forest

Le petit dernier, et mon préféré de tous ceux que j’ai pu avoir à Bali ! 

La chambre est très grande et spacieuse, grand lit, une salle de bain ou on n’est pas non plus trop à l’étroit. Bon on peut se doucher tout en étant assis sur les toilettes mais ça on connait c’est souvent le cas dans les logements à moindres couts en Asie. 

Le petit déjeuner est incroyable. Petit pancake à la banane, le tout accompagné de fruits délicieusement bons avec un café pour accompagner le tout (pas de crotte de Luwak dans celui-ci promis)

Et surtout, surtout, la famille ! Des gens adorables prêts à se plier en quatre pour que tu passes un très bon séjour chez eux. Que ce soit la maman, le papy ou la Mamy c’est un 10/10 à tout le monde 

Infos utiles

  • Le prix de la nuit dans une chambre standard avec ventilateur est de 5€.
  • Très proche du centre-ville.
  • Possibilité de prendre le petit déjeuner sur place, rajouter 30 000 rp, un peu moins de 2€.
  • Il est aussi possible de louer un scooter directement auprès de la guesthouse. Le soir de mon arrivée, j’ai demandé si il était possible de louer un scooter pour deux jours, le lendemain matin 8h j’avais un scooter tout beau devant chez moi, clé sur le contact haha. 

Visiter Ubud  

Comment se déplacer à Ubud ?

En scooter

Pour moi le meilleur moyen de visiter Ubud et ses alentours ! Tu as une liberté totale, tu fais absolument ce que tu veux quand tu le souhaites, et tu gagnes aussi du temps lorsqu’il y a énormément de trafic dans le centre de Ubud. 

Bien évidemment il faut être à l’aise en scooter, la circulation en Asie du Sud Est peut impressionner au premier abord, mais si tu es à l’aise sur la route ça devrait le faire sans problème ! Il suffit d’avoir confiance et de ne pas rouler comme un malade non plus. 

Première étape à chaque récupération du scoot : l'essence
Au milieu de nul part

Les controles de polices à Ubud

Ubud est réputée pour être un bon carrefour d’amende pour les touristes. Autrement dit, c’est ici que tu as le plus de chance d’avoir un contrôle de police. Et si tu tombes sur un contrôle, je préfère te prévenir, tu as 99% de « chance » de payer l’amende, sauf si tu es à 200% en règle. Explication. 

C’est quelque chose de courant en Asie du Sud Est, mais surtout à Bali. La police est en partie corrompue. L’argent de l’amende va directement dans leur poche. Alors sur le papier ils ont raison, une bonne partie des touristes ne portent pas de casques quand ils roulent. Oui c’est tentant, car beaucoup d’Indonésiens n’en ont pas, mais à la différence de nous, ils sont chez eux haha. Alors première règle, porte ton casque pour t’éviter un contrôle. Simple, basique. 

Deuxièmement, une bonne partie des touristes n’a pas le permis moto (coucou j’en faisais partie ✌🏽). Si c’est ton cas, tu es foutu lors du contrôle. Ils vont te demander ton permis international (si tu l’as, bravo, beaucoup ne l’ont pas non plus) et ils vont vérifier si tu as le tampon de la moto. Pour beaucoup, ce n’est pas coché. Ça a été mon cas lors de mon contrôle en 2022. 

À partir de la, déso mon petit pote, mais une belle amende d’un montant de 60€ (ou plus, tout dépend de l’humeur du flic) t’attends 😂

Aucun moyen de l’éviter. Lorsqu’ils t’arrêtent, ils te prennent directement les clés du scooter avant même que tu sois descendue du bolide. Promis tu ne seras pas seul à te faire arrêter, tous les touristes du coin du carrefour seront dans la même situation que toi, et tu remarqueras que tous les Indonésiens sans casque passent tranquillement le carrefour ou les policiers sont positionnés. C’est le jeu en Asie haha 

Certains ne s’arrêtent tout simplement pas au contrôle. C’est faisable, mais je le conseille pas forcément. C’est comme tu le sens toi, mais c’est joueur. 

Le miracle du petit papier bleu

Le précieux sésame

La logique des choses voudrait que ton scooter soit immobilisé (légitime d’ailleurs) puisque tu n’as pas le permis et que tu représentes donc un potentiel danger sur la route. C’est à ce moment-là que tu te rends compte de l’arnaque mise en place. On te laisse repartir bien sagement après avoir donné ton million de Roupies haha .

Cependant, ils sont quand même sympas puisque tu repars avec un petit papier bleu (ou une photo de ce dernier sur ton téléphone) qui te sert de totem d’immunité si tu tombes sur d’autres contrôles de police pendant ta durée de séjour à Bali. 

Littéralement deux jours après mon amende, je me fais arrêter par un policier aux allures de cow-boy à un feu rouge à la sortie de la ville. Des grands sifflements, de grands gestes pour me dire que je dois me mettre immédiatement sur le côté tout en arrêtant le scooter. Ce type voit en moi son pourboire du jour c’est certain. Je m’arrête, je l’écoute même pas me parler que je sors directement mon téléphone tout en dégainant ma carte miracle et alors la, changement radical du policer : « Oh ok, that’s fine » et me laisse repartir en n’ayant même pas vérifié si c’était bien mon nom sur l’amende 😂

Donc en conclusion : tu n’as pas le permis, tu te fais arrêter, tu payes, tu repars avec ce totem, tu te refais arrêter, ce papier prouve que tu as déjà eu une amende, MAIS tu peux repartir, car tu as payé alors que tu n’as tjs pas le permis. Bordel que je t’aime l’Asie 🤣

Bref, sois en règle sur la route pour visiter Ubud, c’est toujours mieux. C’est agaçant, car tu sais que l’argent va dans leur poche, mais ça reste légitime, car j’étais clairement en tort lorsque je me suis fait arrêter. 

Oui tu peux conduire sans permis, mais ça comporte des risques. Amende salée, si tu as un accident il se peut que ton assurance ne prenne pas en compte les frais de réparations du scooter et médicaux… Reste vigilant et conscient de tout ça.

Infos utiles

  • Le prix d’une location de scooter à Ubud vacille aux alentours de 80 000 rp, soit environ 5€. Si tu es bon dans la négociation, tu peux peut-être l’avoir moins cher (ou si tu le prends sur plusieurs jours aussi).
  • Un plein d’essence va te couter environ 25 000 rp, soit environ 1,5€.
  • Attention, dans la très grande majorité des cas on te loue un scoot avec le réservoir vide, d’où la première étape de l’essence. 
  • Tu peux louer des scooters avec de plus gros moteurs, il suffit de demander au loueur. Dans la majorité des cas on te loue le premier prix.

En grab / Taxi

L’application Grab est le Uber asiatique de l’Asie du Sud Est. C’est exactement la même chose. 

Il me semble que l’application est disponible partout sur l’ile, en tout cas c’est certain que tu peux l’utiliser à Ubud et ses alentours. C’est simple, pratique, mais attention sur les longues distances, ça peut te revenir un peu plus cher que les autres moyens de locomotions. 

Ce qui est pratique c’est que tu peux voir directement le prix de la course, donc si tu veux négocier avec des taxis locaux c’est pas mal aussi. 

En parlant des taxis justement, ça peut être plus intéressant que Grab, car celui-ci peut te proposer un tour à la journée de ce que tu veux voir ou alors il va lui-même te proposer un tour qu’il fait à sa clientèle. A toi de négocier et de voir la meilleure offre pour ton itinéraire pour visiter Ubud. 

En bus

En ayant discuté avec des Françaises, il y a apparemment un bus qui fait le tour des incontournables de la ville. C’est nouveau ça vient de sortir car en 2020 je suis quasi certaine que ça n’y était pas. Le bus est rouge et c’est vrai qu’on ne peut pas le rater. 

N’hésite pas a demander une fois sur place car je t’avoue que je n’ai pas plus cherché que ça les infos, je suis clairement team scooter haha 

Visiter Ubud  

Comment venir à Ubud ?

En grab / Taxi

Tu vas voir c’est extrêmement facile de trouver un taxi dans Bali de manière générale. Que ce soit en Grab ou un taxi normal. À vrai dire une grande majorité des habitants de cette ile s’improvisent chauffeurs quand ils te voient arriver hahaha 

Ubud c’est la capitale culturelle de l’ile, autant te dire que c’est très facile d’y aller. 

Compare les prix avec Grab et les taxis basiques, c’est de toute façon la base en Asie : NÉGOCIER ! 

Par contre je préfère te prévenir, Grab ne sera pas le choix le plus économique. Je te montre un exemple : 

En arrivant à l’aéroport proche de la ville de Kuta, j’ai direct voulu monter sur Ubud au lieu de me poser dans les villes à proximité de l’aéroport. 

J’ai regardé sur Grab, le trajet Aéroport – Ubud me coûtait 600 000 rp, soit un peu plus de 35€, ce n’est pas non plus donné pour le cout de la vie sur cette ile. J’avais une autre solution dont je vais te parler juste après, résultat des courses j’ai payé 310 000 rp, soit moitié moins cher haha. C’est mon petit tip c’est cadeau c’est maintenant ! 

perama tour : mon partenaire officiel de transfert à Bali

C’est cadeau c’est Noël avant l’heure voilà ma perle pour faire tes transferts à Bali ! 

Perama tour, c’est une agence de voyages qui ter permet de faire des activités, mais surtout de rejoindre l’ile d’un point A à un point B. Je l’ai découvert en 2020 quand je suis venue pour la première fois et depuis je ne fonctionne qu’avec eux. Avant je passais par leur site ou directement depuis un bureau de Perama, mais désormais je passe directement par leur what’s app, en 10 min l’affaire est réglée et j’ai mon van de booké. 

Ils vont absolument de partout à Bali, c’est obligé qu’ils desservent l’endroit où tu veux te rendre. Si tu as de la chance tu auras un van pour toi tout seul, ou alors tu seras avec d’autres voyageurs. Tout dépend des réservations. Apparemment le trajet est confirmé que si il y a minimum deux voyageurs durant le voyage, cependant lors de mon transfert Ubud – Amed, j’étais seule et j’ai quand même payé le prix pour un voyage confirmé pour plusieurs voyageurs. J’ai donc payé moins cher alors que j’avais un van et chauffeur privatisé haha 

Bref je te donne What’s app et tu verras directement avec eux, c’est le plus simple et le plus rapide à faire. 

Infos utiles

  • Voici leur site internet pour savoir les horaires et les tarifs ainsi que les différentes activités qu’ils proposent.
  • Attention, sur le site internet il faut réserver plus de 24h avant, après ce délai la réservation n’est plus possible.
  • Ainsi que leur What’s app pour les contacter directement : +62-87786865656.  
  • Possibilité de réserver à tout moment via le numéro de téléphone. Par exemple j’ai réservé 3h avant pour un transfert de l’aéroport jusqu’à Ubud. Ce trajet m’a d’ailleurs couté 310 000 Rp, soit environ 20€.

Visiter Ubud  

Ou manger à Ubud ?

Jalan Raya Ubud

Comme je te l’ai dit précédemment, c’est l’une des rues les plus importantes de la ville, si ce n’est la plus importante d’un point de vue commerciale ! 

Tu trouveras forcément ton bonheur gustativement parlant. Que ce soit pour les petites faims, pour un véritable diner, un repas local ou alors un peu plus à l’occidental, tu trouveras forcément un restaurant qui va te convenir. 

Bien évidemment Ubud est niché de nombreux restaurants, et pas que cette rue. C’est un peu aussi l’une des activités phares le soir de se balader dans les différentes rue commerçantes de la capitale culturelle de l’ile afin de trouver le restaurant qui te conviendrait le mieux.  

 

Compund's Warung

L’un des meilleurs Warungs de Ubud ! Oui, carrément. le restaurant est caché en plein dans Jalan Raya Ubud. L’entrée est assez discrète, on a l’impression de rentrer chez des gens puisque l’on traverse des petites maisons balinaises avant d’arriver dans un endroit très calme et apaisant. Comble du bonheur, tu vas croiser des petits lapins en total liberté sur ta route. Les prix sont plus que corrects et le Nasi Campur (mix de spécialités indonésiennes) est à tombé par terre ! 

Tout est disponible en version végétarienne et/ou vegan, et ça on adore ! 

Visiter Ubud c’est aussi se régaler gustative ment parlant !

healthy bowl
Nasi campur végé

Visiter Ubud  

Combien de temps à Ubud ?

Tout va dépendre du voyage que tu as prévu de réaliser. Si tu as qu’une quinzaine de jours devant toi, tu peux y passer au minima 2/3 jours car ton temps est « compté » et qu’il y a beaucoup à voir à Bali, mais si tu es la pour un mois ou plus, tu peux y privilégier facilement 5 jours. Il y a énormément à voir dans la ville et dans ses alentours !

Si tu n’es pas en mode roadtrip, tu peux aussi très bien te servir de Ubud comme « base » et explorer l’ile depuis la capitale culturelle. C’est ce que faisaient des Françaises que j’ai rencontré sur place. Elles avaient un chauffeur privé chaque jour qui venait les récupérer à leur hôtel et elles partaient explorer les coins de l’ile chaque jour. Ubud se situe à peu près au centre de l’ile, il est vrai que c’est intéressant de s’implanter là-bas lors de ton séjour.

LE MOT DE LA FIN

Sans surprise, visiter Ubub est un incontournable lors de ton passage sur l’ile de Bali. Capitale culturelle, elle permet de découvrir en profondeur la culture balinaise et hindouiste. Ses nombreux musées permettent d’en apprendre plus sur son histoire et sur son art. 

Très culturelle, elle baigne aussi dans la nature balinaise et ça ce n’est pas pour nous déplaire non plus. Ubud est un paradis pour les fans de verdures et est parfaite pour se perdre dans ses alentours pour découvrir une ambiance que l’on connait quasiment pas en Europe. 

Tu l’as compris, je suis totalement fan de Ubud, comme de nombreux autres voyageurs. Visiter Ubud créer un sentiment d’apaisement en prenant gout au rythme de vie des Balinais. C’était mon 4ème passage à cet endroit, mais je pourrai y retourner des dizaines et des dizaines de fois tellement l’ambiance y est prenante. Et toi, es-tu déjà allé à Ubud ou es-tu sur le point d’y organiser ton futur trip ? 

Si tu as des questions ou que tu veux juste exprimer ton ressenti sur Ubud, tu peux me laisser un commentaire, j’y répondrai avec plaisir.

A la prochaine.

Cass 🤙🏽

Visiter Ubud

Les autres articles sur bali 👇🏽 

Post a Comment