Passer la frontiere entre le Laos et le cambdoge | Guide pratique !

Road Trip au Laos et le cambodge 

Passer la frontiere terrestre entre le laos et le cambodge

Passer une frontière terrestre à l’autre bout du monde est toujours une source de stress pour les voyageurs. La frontière entre le Laos et le Cambodge (oui, il n’y en a qu’une) est réputée pour être assez connue comme une frontière hautement corrompue, ce qui ajoute une dose de stress supplémentaire.

Dans cet article, je te parle de ma propre expérience après l’avoir passée en moto et chaque étape à laquelle j’ai eu le droit. Voici donc un guide complet sur l’organisation du passage de la frontière, avec en exemple mon passage pour t’aider à y voir plus clair sur comment ça peut se passer!

Si tu cherches à rejoindre le Cambodge depuis le Laos, sur le papier c’est assez simple puisqu’il n’y a qu’une seule frontière terrestre entre les deux pays. Elle se situe proche des 4000 îles au Laos pour rejoindre le nord-ouest du Cambodge. Si cette frontière est aussi connue des voyageurs, c’est aussi parce qu’elle a la réputation d’être la frontière la plus corrompue d’Asie du Sud-Est. On découvre ensemble comment se passe le passage de cette fameuse frontière.

La frontière entre le Laos et le Cambodge

Frontiere terrestre laos / Cambodge

Frontière Veun Kham / Trapaeng Kriel

La seule et unique frontière entre les deux pays se trouve donc dans le sud-ouest du Laos. Comme je te l’ai déjà annoncé, ce passage fait fortement parler de lui en matière de corruption. Attends-toi forcément à devoir payer 2$ en plus que ce soit du côté cambodgien, mais aussi du côté laotien, voir 5$. En plus de payer les douaniers, le visa, qui est annoncé à 35$ d’un point de vue officiel, sera sur place à 40$ hahaha.

Pour les 2$ à payer en plus de chaque côté, malheureusement, il est très difficile d’y échapper. Deux écoles s’affrontent chez les voyageurs : ceux qui payent sans rechigner, mais qui « acceptent la corruption », et ceux qui refusent de payer cette corruption en montant sur leurs grands chevaux hahah.

Honnêtement, tu fais comme tu préfères sur l’instant T. Les deux réactions sont compréhensibles et il n’y a pas de « j’ai raison, tu as tort » sur ce coup, ça ne regarde que toi et ce que tu préfères faire.

Infos importantes

En direction du Cambodge :

  • Le E-Visa est accepté (et conseillé !!).
  • Il est possible de réaliser le visa à l’arrivée (mais tu paieras plus cher que ce qui est annoncé officiellement).
  • Le visa classique est également accepté.

En direction du Laos :

  • Le E-Visa n’est pas accepté.
  • Il est possible de réaliser le visa sur place.
  • Le visa classique est accepté.

Ouvert tous les jours de 09h00 à 20h00

Possibilité de passer la frontiere avec une moto plaque vietnamienne, mais attention ça peut marcher comme ne pas marcher (je te parle de mon experience juste après) 

Tu peux réserver ton trajet directement sur 12GoAsia. 

Mes conseils pour un passage rapide et efficace

Il est totalement possible de passer la frontière de manière simple et que tout se passe très bien avec des douaniers sympathiques. Voici les petites astuces qui ne vont pas plaire à tout le monde :

  • Si tu es du côté laotien en direction du Cambodge, fais ton E-visa en avance pour esquiver cette première arnaque !! Étant donné que tu l’as payé en avance, ils ne pourront pas te faire payer 5$ en plus. Pareil du côté cambodgien en direction du Laos, mais attention, le E-visa ne fonctionne pas pour un passage en frontière terrestre, il faut donc avoir un visa fait en amont (vérifie à l’ambassade du Laos au Cambodge).
  • Maintenant, le plus difficile : éviter les 2$ si tu ne veux pas payer à chaque étape de la frontière. Tout d’abord, tu peux très bien ne pas payer, mais il va falloir faire preuve de patience. Un simple non de ta part ne suffira pas haha. Ils vont refuser de te laisser passer et à partir de là, une longue guerre de patience va démarrer entre toi et eux et qui va craquer en premier. Tu peux refuser catégoriquement, dire que tu n’as plus d’argent… Bref, sortir ce que tu veux, mais sache que tu vas patienter un certain temps, mais c’est possible que tu ne payes pas !
    • Sinon, tu peux aussi très bien payer pour un passage plus rapide et efficace sans « stress ». Personnellement, j’ai payé sans rechigner pour certaines raisons que je t’explique plus bas dans mon expérience. Néanmoins, je peux comprendre aussi que tu ne veuilles pas participer à ça. Honnêtement, c’est entendable dans les deux cas et ça ne regarde que toi.
L'entrée de la frontiere côté Laos

Si tu passes la frontière à moto

Aaaaaah, passer cette frontière Laos Cambodge à moto, quelle merveilleuse idée et quelle belle dose de stress j’ai eu en amont ! Pour essayer de comprendre comment ça allait se passer, j’ai décidé de regarder les avis sur Google pour avoir des expériences. Hahaha, bonne idée pour être pleine de stress. Je vais t’expliquer tout ça dans un instant, mais d’abord, je te donne mon seul et unique conseil pour que ça se passe bien (Sache que ça a marché pour moi, je suis passée en 1h et c’était plié haha) :

Sois HONNÊTE. Tu vas lire tout et n’importe quoi comme avis, dont l’idée de cacher la moto. Mdr, mauvaise idée, tu vas être grillé dans tous les cas. Mon seul conseil est donc de dire clairement que tu as une moto. Tu es un touriste à l’autre bout du monde avec (dans la majorité des cas) une moto qui n’est pas à ton nom et potentiellement sans permis. Ne joue pas au rebelle, fais profil bas, sois discret et tout ira bien contrairement à ce qu’on peut dire dans les avis sur Google.

Alors oui, ça va dépendre aussi du douanier, il faut aussi avoir une part de chance. Malheureusement ça c’est toi et ton destin.

La frontière entre le Laos et le Cambodge

Passage de la frontière : mon experience

Infos utiles

Avant toute chose, si tu viens de tomber par hasard sur mon article, sache que celui-ci va être sous forme de guide, mais pas seulement. En parallèle je t’explique l’histoire de ce road trip. J’ai réalisé le Laos à moto, mais l’histoire à commencé au Vietnam et je trouve ça intéressant d’écrire et de te partager mon expérience, mais aussi mes ressentis, qu’ils soient bons ou mauvais. 

Actuellement sur les réseaux on voit que la beauté des voyages, que la belle vie. Oui c’est en grande partie ça, mais il y a aussi des galères, du stress, des difficultés rencontrées, et je t’expose tout ça pour te montrer une autre partie que l’on ne trouve pas forcément sur Instagram. Attention elle est pas forcément moins belle, mais elle est cependant d’autant plus forte, et c’est ce qui rend intéressant les voyages. 

Bref, si tu veux en savoir plus, l’histoire commence ici. 

Journal de bord : le départ pour la frontiere

Jeudi 9 mars, 8h :

Je suis aux 4000 îles depuis 5 jours. Aujourd’hui, mon séjour au Laos se termine. Après quelques jours de repos, il est temps de reprendre la route avec ma plus fidèle compagnonne d’aventure, mon bolide. Je ne te cache pas qu’un certain stress est présent au réveil. Le seul passage de la frontière entre le Laos et le Cambodge est réputé pour être assez compliqué. En Asie du Sud-Est, la corruption est présente, et la place numéro 1 de la corruption est lors des passages de frontières entre deux pays. Devine quelle frontière est connue pour être la plus « agaçante » ? Celle que je m’apprête à passer, bien sûr hahaha, sinon ce n’est pas drôle.

Le problème pour moi n’est pas forcément le passage de la frontière en lui-même. Je reste une touriste, à la rigueur je vais me faire arnaquer de 2 à 3€ par poste de frontière, bon c’est chiant mais en soi ce n’est pas grave. C’est le risque du jeu. Non, ce qui me stresse le plus, c’est que j’ai une moto, et les motos ne passent pas toujours à ce passage de frontière…

Pour trouver des solutions ou me rassurer, je suis à l’affût de toute expérience concernant des voyageurs qui sont dans le même cas que moi. Avis Google, groupes Facebook, je passe des heures à chercher le commentaire ou l’expérience parfaite qui me rassurera en me disant que tout se passe très bien et qu’il n’y a aucun stress à avoir.

Spoiler alert : je n’ai jamais trouvé ce commentaire parfait hahaha

Fin de journée sur les 4000 îles

Les différentes experiences à moto

Mauvaise idée de regarder des commentaires pour se rassurer, la majorité des avis que je vois sont mauvais. En même temps, on poste plus rarement des commentaires positifs quand tout s’est bien passé. Je me retrouve face à des commentaires expliquant qu’aucune moto ne passe à ce poste de frontière, que cette frontière est extrêmement corrompue, qu’il ne faut pas y aller, qu’ils gardent les motos et que tu repars à pied, ou bien qu’ils demandent un beau billet afin que la moto puisse passer. Mdr, top comme nouvelle ça !

Ce sont les commentaires lambda (tous sont sur les avis Google de la frontière). Néanmoins, il y a aussi des commentaires expliquant que la moto peut passer, mais que c’est galère. À ce moment-là, je t’avoue que je suis prête à me ruiner pour que la moto me suive. Le Cambodge, ça sera en totale autonomie ou rien du tout après tous les kilomètres parcourus hahaha.

Mais il y a aussi des commentaires complètement fous expliquant qu’il y a eu des insultes, qu’il faut passer à toute vitesse sans s’arrêter avec la moto (??? quelle merveilleuse idée). Bref, je passe une frontière ou je m’apprête à tourner un « Fast and Furious » en Asie du Sud-Est ?

Tout ce que je sais, c’est que ces avis font monter mon stress d’un cran. Je veux désormais parler directement à des gens qui ont passé la frontière il y a peu de temps. J’ai le contact de deux personnes et le constat est sans appel pour les deux : il faut planquer la moto.

Je suis assez dubitative de cette solution, planquer la moto oui je veux bien pour aller au bureau après, mais on est sur un passage de frontière pas au supermarché du coin, je ne peux pas passer comme je veux. Il y a sûrement des barrières comme j’ai pu le voir dans mes passages de frontières précédents (Vietnam – Laos).

Pour moi, c’est le meilleur moyen d’énerver les douaniers en les prenant pour des débiles en cachant la moto, ils me verront dans tous les cas dessus au bout d’un moment.

Je remercie les personnes d’avoir pris le temps de me répondre, mais les solutions ne me conviennent pas. Le seul truc qui me « rassure », c’est que malgré les difficultés qu’ils ont rencontrées (6h d’attente), ils sont tout de même passés avec la moto après une journée de l’enfer.

hors de question d'abandonner ma star
4000 îles

Bon alors, rebelle or not rebelle ?

Je sais donc que certaines motos passent, mais littéralement à quel prix ? Ou est-ce que j’essaie de me jouer des douaniers et de cacher Briquette ? Je suis seule pour ce passage de la frontière contrairement à l’autre, je ne me sens pas de le faire…

Je pars du principe que je reste une touriste entre deux pays où je n’ai absolument aucun pouvoir : je n’ai pas le permis moto, la moto n’est pas à mon nom. Entre nous, je suis DÉJÀ dans l’illégalité la plus totale, et en plus je vais tenter de me foutre de la tronche des douaniers en arrivant à pied pour passer en moto ? Mdr, autant leur faire un doigt d’honneur en passant avec un grand sourire. Quitte à aller au casse-pipe, autant le faire correctement.

Je décide donc de miser sur l’honnêteté. Ça passe ou ça casse, mais je préfère dire la vérité. On dit bien que c’est toujours mieux de dire la vérité, alors vérifions si ça va porter ses fruits à ce moment-là haha

Des allers retours entre les deux postes de frontiere

L’heure cruciale arrive. Après avoir quitté les 4000 îles et avoir roulé 45 minutes en direction de la frontière, me voilà arrivée devant. Il n’y a pas grand monde, et aucune moto avec moi. Je ne sais pas si c’est rassurant ou non. Je pose la moto pas loin, je ne cherche pas à la cacher et surtout ils m’ont bien vu arriver avec mdr 

J’arrive devant le bureau avec les douaniers, je sors mon passeport, mes papiers ET les papiers de la moto où je dis directement que j’en ai une, qu’elle a une plaque vietnamienne, etc. Je sors aussi le papier que le douanier vietnamien m’avait fait avec la moto. Autant te dire que c’est peut-être écrit n’importe quoi dessus, je ne sais absolument pas ce que c’est. La dame regarde attentivement tous mes papiers, et je vois qu’elle ne tamponne pas le tampon de sortie du Laos… AH!

Elle me redonne tous mes papiers, et m’explique que de son côté tout est ok (tu m’étonnes je quitte son pays à elle haha) mais que je dois aller me renseigner du côté du Cambodge si la moto est acceptée là-bas. Ok, petit coup de stress supplémentaire, car si le Cambodge ne veut pas, je fais quoi ?

Me voilà donc repartie avec mes papiers sous le coude, je reprends Briquette et pars en direction du Cambodge. Une barrière à passer, une deuxième qui ne se lève pas car un douanier cambodgien arrive vers moi. Je lui explique qu’après avoir vu avec le Laos, je dois venir du côté cambodgien si je peux venir avec la moto. Il me laisse alors passer. À ce moment je te cache pas que dans ma tête c’est « dans tous les cas je dis au Laos que le Cambodge est d’accord, on avise après » mdr bonne idée Cass 

Au passage, le type qui a laissé comme commentaire qu’il faut passer en furie avec la moto au passage de la frontière est complètement fou 😂.

L'exemple fast and furious

J’arrive donc au bureau cambodgien, je gare encore une fois la moto là où tout le monde peut la voir. Face à tous les agents que je croise, mon premier mot n’est même pas bonjour, mais « j’ai une moto » tellement je mise sur l’honnêteté mdrrr.

Je donne mes papiers, le type ne me dit que rien n’est signé côté laotien. Je lui explique que oui c’est normal, car ils veulent savoir si c’est ok pour la moto. Ils me regardent d’un air presque désabusé, « bien évidemment », et il me rend directement mes papiers. Clairement, l’impression de faire des allers-retours un peu inutiles, maaaaais si ça peut faire venir Briquette avec moi je peux encore le faire 15 fois.

Le passage côté laotien

Je reviens donc vers ma petite dame, je lui dis que tout est ok (honnêtement c’est parole contre parole, j’aurais pu ne même pas aller du côté cambodgien). Elle reprend mes papiers, tamponne mon passeport et me demande 5$. Haha, la fameuse corruption arrive. J’aurais très bien pu lui dire que je n’avais pas de sous, mais honnêtement… Je suis seule et j’ai une moto dans l’illégalité la plus totale mais c’est « toléré ». Je mise plutôt sur le fait de faire le dos rond en payant sans rechigner que de me rebeller contre la corruption. Je donne 5$, elle me rend mon passeport et mes papiers. J’ai officiellement quitté le Laos avec Briquette !

À partir d’ici, je suis déjà soulagée. Je ne peux plus revenir au Laos, je pars du principe que le Cambodge ne va pas me refuser l’entrée car je n’ai « nulle part où aller ». C’est une logique un peu enfantine sur le coup, mais on se rassure comme on peut.

L'arrivée côté Cambodgienne

Me voilà donc de nouveau devant mes douaniers cambodgiens. Passeport, papiers de Briquette (j’ai clairement l’impression que c’est mon enfant) et mon E-visa pour éviter de payer le visa 40$ sur place. Je passe devant un groupe de touristes puisque j’ai déjà le visa, et bien évidemment le douanier me demande 2$ sans m’expliquer le pourquoi du comment. Même réaction que tout à l’heure, je donne sans rechigner. Je ne suis pas en position de râler, je n’ai clairement pas le pouvoir sur la situation, je n’ai aucune envie d’attendre 6 heures pour économiser 2$ sur un voyage qui va me coûter plus de 6000€ au total.

1 heure plus tard, l’histoire est pliée. Je suis au Cambodge avec ma moto, le pays final de cette folle aventure ! À ce moment-là, mon petit pote sur la moto c’est le Carnaval de Rio, je suis tellement soulagée d’être passée sans aucun souci après tout ce que j’avais lu !

Si heureuse d'être dans une ville inconnue du Cambodge

Mon avis sur cette frontiere

Mon avis sur ce passage de la frontière : « Tout ce stress juste pour ça ? » me suis-je dit peu de temps après, hahah.

Bon en réalité, je fanfaronne car je suis passé sans aucune encombre. Je ne regrette absolument pas d’avoir misé sur l’honnêteté (bon clairement je ne dirais pas ça si j’avais laissé briquette sur le parvis cambodgien). Cependant, je tiens à nuancer et je pense aussi que j’ai eu de la chance, qui a été agrémentée par l’honnêteté mais chance quand même.

Tout cela n’est que des suppositions, mais je pense aussi que d’avoir été seule et une fille m’a aidée sur ce coup. Je n’ai pas fanfaronné, je n’ai pas bronché d’un cil et au fond je suis persuadée que cela m’a servi.

Alors oui, il y a de la corruption, oui, c’est agaçant de se faire prendre 7$ comme ça, mais honnêtement j’ai préféré mille fois ça en pouvant continuer mon aventure de rêve, que d’économiser 7$ mais perdre la moto qui m’a coûté 300€. Tout va dépendre aussi des douaniers sur lesquels tu tombes, si clairement il n’a pas envie d’être sympa, tu ne pourras pas y faire grand-chose.

Il y a donc néanmoins un gros facteur de chance, mais tu peux aussi tout mettre plusieurs éléments de ton côté pour que ça marche. N’oublie pas que tu n’es pas chez toi, et que les règles du bakchich tu ne peux pas y faire grand-chose. Si on était à leur place, est-ce qu’on ne ferait pas la même chose ?

Le mot de la fin

J’espère que cet article va t’apporter toutes tes réponses concernant ton passage de frontière, que ce soit du côté laotien ou du côté cambodgien. Source d’appréhension et de questionnement pour beaucoup de voyageurs, cet article est spécifiquement fait pour te montrer que tout peut très bien se passer malgré la réputation de cette dernière. 

J’ai aussi voulu aller plus loin en t’expliquant mon expérience à moto afin d’humaniser mon article (et surtout parce que ça me fera toujours plaisir de relire ça lors de mes vieux jours). Merci de m’avoir lu si c’est le cas ! 

Si tu as d’autres questions, n’hésite surtout pas à me les poser en commentaires ou via mes réseaux sociaux. C’est toujours un plaisir de partager entre voyageurs en Asie. 

Enfin, tu peux aussi laisser un petit vote ou recommander cet article ou ce blog, ça fait toujours plaisir ! 

À la prochaine 

Cass 🤙🏽

Road trip à moto au laos

Les autres articles sur le laos 👇🏽 

Post a Comment