Comment découvrir le plateau des bolovens au Laos ? Le guide complet !

Road Trip au laos

Découvrir le plateau des bolovens : le guide complet

Le plateau des Bolovens est un circuit incontournable du sud du Laos, et il faut avouer que le programme est assez alléchant : découvrir les plus belles cascades du pays, mais aussi de nombreuses plantations encore trop méconnues. Rizières, champs de café, de thé ou de poivre, il y en a pour tous les goûts ! 

Comment s’organiser, quels sont les principaux attraits touristiques à ne pas rater, quels moyens de locomotion prendre pour réaliser au mieux la boucle… 

Bref, on voit tout ça maintenant dans ce guide complet sur le plateau des Bolovens !

Infos utiles

Avant toute chose, si tu viens de tomber par hasard sur mon article, sache que celui-ci va être sous forme de guide, mais pas seulement. En parallèle je t’explique l’histoire de ce road trip. J’ai réalisé le Laos à moto, mais il faut savoir que l’aventure n’a pas démarré au Laos. Tout à commencé au Vietnam ou j’ai traversé le pays du sud au nord avec mon bolide et je trouve ça intéressant d’écrire et de te partager mon expérience, mais aussi mes ressentis, qu’ils soient bons ou mauvais. 

Actuellement sur les réseaux on voit que la beauté des voyages, que la belle vie. Oui c’est en grande partie ça, mais il y a aussi des galères, du stress, des difficultés rencontrées, et je t’expose tout ça pour te montrer une autre partie que l’on ne trouve pas forcément sur Instagram. Attention elle est pas forcément moins belle, mais elle est cependant d’autant plus forte, et c’est ce qui rend intéressant les voyages. 

Bref, si tu veux en savoir plus, l’histoire commence ici. 

Plateau des Bolovens : Le guide 

L'arrivée à Pakse

Journal de bord : En route pour le sud du Laos

Lundi 27 février, Thakhek, 10h :

Il est de nouveau temps de reprendre la route et en ce moment j’accumule pas mal de temps en tête à tête avec mon bolide. Juste avant cette étape, j’ai pu réaliser une partie de la boucle de Thakhek. 

Mon nouvel objectif est donc de rejoindre Paksé, le point de départ de la boucle des Bolovens. Thakhek – Paksé, c’est bien 7h de route. 

J’aurais potentiellement pu le faire en une journée, mais à ce moment-là du voyage, je n’ai plus les épaules pour de telles journées. J’éprouve une certaine fatigue, pas physique, mais surtout psychologique. Quand tu es en road trip à moto en Asie, c’est assez courant d’avoir des galères sur la route. Une moto qui fait des caprices, des routes dans un état lamentable… J’ai commencé à acquérir de l’expérience, j’ai su gérer ces galères, mais à ce moment-là, je n’ai pas les reins pour gérer une « situation d’urgence ».

Je décide donc de m’écouter et de m’arrêter à la plus grosse ville entre Thakhek et Paksé : Savannakhet qui se situe à 2h30 de Thakhek. Oui, je vais avoir beaucoup plus de route le lendemain, mais avec une belle journée de repos la veille, avec en prime une nuit dans un bel hôtel. Cette journée est sous le signe du repos.

Le type de paysage à Thakhek

Enfin le repos, oui et non, puisque la route s’est avérée assez compliquée avec pas mal d’embûches : des nids de poule qui sont des crevasses, une briquette qui montre des signes de faiblesses et le vent qui décide de faire son apparition. Pfiou, il ne m’avait pas manqué celui-là, je ne l’avais plus revu depuis le Vietnam.

Petite info si tu décides de réaliser un long road trip à moto en Asie du Sud-Est, spoiler alert : le vent est aussi chiant (voire plus) que la pluie. Oui oui, je n’y aurais pas pensé, mais c’est un enfer. 

Pour te remettre dans le contexte, j’ai un bolide de compétition nommé « Briquette » qui est une 125. Autant te dire une moto légère, et Briquette n’aime pas les bourrasques de vent potentiellement puissantes d’Asie. Attends-toi à faire des écarts sur la route à cause de ce dernier. Et face à ça, tu ne peux pas faire grand-chose à part tenir ton guidon comme si c’était ton bien le plus précieux, et insulter le vent si ça peut t’aider à extérioriser. Chacun gère ses moments de galère comme il le peut.

Bref, tu te doutes bien que je suis donc plus que ravie d’arriver à Savannakhet et j’espère très fort que le vent ne sera plus de la partie le lendemain en direction de Paksé !

Je t’ai préparé un mini-guide sur ce qu’il y a à faire à Savannakhet si tu y passes lors de ton road trip au Laos et que tu veux y passer un peu de temps. Plaisir d’offrir.

Briquette en pleine forme
Moins en forme

Que faire à Savannakhet ?

Savannakhet est la deuxième plus grande ville du Laos après la capitale du pays, Vientiane. On compte à peu près 90 000 habitants et il faut dire qu’elle est assez boudée des touristes. À vrai dire, la ville est connue comme ville frontière avec la Thaïlande et donc pratique afin de faire son visa pour certains voyageurs. Néanmoins, même si la ville n’a pas non plus de grands attraits touristiques pour le commun des mortels, elle peut mériter qu’on s’y attarde un petit peu pour s’immerger toujours plus dans un Laos hors des sentiers battus. Voici les différentes activités à réaliser si tu décides d’y passer une tête :

  • Découvrir la cathédrale Sainte-Thérèse ainsi que l’architecture coloniale de la ville en te perdant dans les rues. Cette architecture marque le témoignage de la présence française. 
  • Les différents musées de la ville. Il n’y en a pas non plus des tonnes, mais on peut les compter au nombre de deux. Le musée principal et le musée des dinosaures (oui oui, improbable) :
    • Musée provincial : Assez petit, il est parfait si tu veux en apprendre plus sur l’histoire de la région au fil des années/siècles. Le musée est ouvert tous les jours de 8h à 12h et de 13h30 à 16h mais attention il est fermé le week-end.
    • Musée des dinosaures : Oui, il y a bel et bien un musée du dinosaure au Laos, qui plus est dans une ville un peu inconnue au bataillon. Le musée est petit et ne contient que deux salles mais a néanmoins des fossiles intéressants pour les plus passionnés de cette période de l’histoire. D’ailleurs, le musée est traduit en dans notre langue car le géologue Josué Heilman Hoffet est français et il est intimement lié à ce musée en ayant fait beaucoup de travail de recherches. L’entrée coûte environ 1€.
  • Les différents temples :
    • Temple Wat Xayaphoum = le temple le plus ancien de la ville
    • La pagode That Inhang
    • La maison de pierre Heuan Hinh = elle est assez éloignée, mais c’est intéressant de s’y rendre pour découvrir l’architecture Khmer qui prédomine au Cambodge. Tu peux considérer ça comme un tout petit avant-goût des célèbres temples d’Angkor Wat. L’entrée coûte environ 1€.

Voici donc un bel aperçu de ce que tu peux faire dans cette ville du centre du Laos. Ce n’est pas un incontournable, mais un bon moyen de découvrir un autre Laos, moins touristique. Reprenons la suite et ce pourquoi tu es là, la boucle des Bolovens.

Encore une bien belle balade entre poussière et camions

Suite Journal de bord : Paksé et la boucle des bolovens

Après une journée reposante, il est temps de partir pour 4h30 de route en direction de Paksé. La journée fut meilleure que la veille, sans vent. Néanmoins, je suis plus que ravie de savoir que j’en ai fini avec de grands trajets de route. Aujourd’hui, sonne la fin des « journées de route », comme j’aime les appeler. Que ce soit pour la suite du Laos ou même du Cambodge, je ne vais plus faire d’aussi grands trajets et je dois avouer que je suis soulagée. La fatigue psychologique est de plus en plus présente, d’autant plus depuis que je suis désormais seule pour la suite de ce voyage, et ça pèse pas mal dans le mental.

Quelques soucis de moto (classiques) plus tard, me voilà à Paksé, prête à démarrer la boucle des Bolovens mais surtout à retrouver des amis de France, et il faut avouer que j’attends ce moment avec impatience. Retrouver un petit bout de France à 10 000 km de chez soi, je ne dis pas non et ça a toujours une saveur particulière de se retrouver dans un tout autre contexte.

Le reste de la journée et du lendemain seront axés sur une retrouvaille entre bandes de potes à l’autre bout du monde, un petit off dans le voyage qui m’aura donné de nouvelles ressources.

La seule belle chose de Paksé
Bon ok ça aussi c'était intéressant

Mercredi 1 mars, Paksé, 9h : 

Il est temps de me lancer dans cette nouvelle loop et je dois reconnaitre que je suis beaucoup beaucoup  que la précédente. Trois jours à la conquête des plus belles cascades du Laos avec des paysages magnifiques, des urbex, des rencontres et des retrouvailles… Bref, je dois dire que cette loop est une réussite pour ma part, ce qui me fait toujours plus apprécier le Laos ! La moto ne fait plus trop des siennes, ce qui a aussi contribué à apprécier fortement cette boucle. Il est désormais temps de partir pour la dernière étape du Laos qui va être synonyme de repos. 

Que faire, que voir, comment réaliser la boucle des bolovens ? On voit tout ça maintenant dans ce guide !

Plateau des Bolovens : Le guide 

La boucle des bolovens

La boucle des bolovens, c'est quoi ?

La « Bolovens Loop » est une boucle dans le sud du pays, dans la région de Champassak qui est assez réputée chez les voyageurs. Un peu comme la boucle de Thakhek, elle s’effectue en priorité en scooter ou en moto pour avoir une liberté totale. Comparée à sa prédécesseur, celle-ci est axée sur la découverte des plus belles cascades du pays, des plantations de café, des rizières, mais aussi des villages de minorités ethniques. D’ailleurs, petit fait amusant, mais la boucle s’appelle Bolovens en faisant un rapport avec le nom de l’ethnie majoritaire : les Lavens. Bref, encore une fois ces quelques jours de road trip seront axés sur la magnifique nature et l’authenticité que le Laos peut nous offrir.

Située à 1000 mètres d’altitude, la région offre un climat plus frais, ce qui n’est pas négligeable quand on connaît les chaleurs étouffantes que peut avoir le pays. La boucle peut se réaliser de deux façons suivantes :

La petite boucle : Un tracé d’environ 200 km qui peut s’effectuer en 2 – 3 jours.

La grande boucle : Un tracé de 300 km pour celui-ci qui s’effectue en 3 – 4 jours.

On va bien évidemment voir les deux parcours possibles.

La ville de départ et d'arrivée : Paksé

La seule photo sympa de la ville, autant te dire que je vais la mettre dès que je peux

Tous les voyageurs vont arriver à Paksé pour démarrer la boucle des Bolovens. On va le voir plus bas, mais il est donc extrêmement simple de rejoindre Paksé. C’est aussi ici que tu vas organiser ton trip, regarder ce que tu veux visiter, louer ton moyen de locomotion (ça aussi on va le voir plus bas), laisser une partie de tes affaires dans l’auberge que tu auras choisie… Bref, Paksé est primordiale pour l’organisation de ta boucle. 

C’est d’ailleurs son seul attrait si je dois être honnête avec toi. Viens à Paksé, organise-toi, mais ne t’attarde pas. Il n’y a absolument rien à faire dans cette ville. J’y ai passé deux jours avec mes amis de France, on a tourné comme des lions en cage pour trouver des activités, mis à part un rooftop réalisant des mojitos pas trop dégueu et un coucher de soleil magnifique qui te ferait presque croire que Paksé est the place to be, mais non !

Bref, une fois qu’on est arrivé à Paksé, qu’est-ce qu’on fait ? On voit tout ça maintenant, mon petit pote.

Que faire sur la boucle des bolovens ?

l'activité phare : les cascades

Je te le mets dans le mille, ce que tu vas découvrir le plus lors de ton passage dans la boucle des Bolovens, ce sont les cascades. Il y en a pour tous les goûts : petite, grande, accessible pour se baigner, non accessible… 

Bref, on se fait une petite liste de toutes les cascades présentes sur la boucle.

Les 3 premieres cascades : E Tu Waterfall ; Tad Fane Waterfall ; Tad Gneuang Waterfall

Voici les 3 premières cascades sur lesquelles tu vas tomber si tu décides de commencer le tour à l’envers, c’est-à-dire de Paksé à Paksong. La légende raconte que si tu commences à l’envers, tu auras moins de monde sur ton parcours. Bon honnêtement, je ne sais pas si ça marche réellement, à force de voir écrire ça de partout, je suis certaine que ça inverse le projet. La meilleure méthode pour découvrir un lieu dans le calme est de se lever tôt. Le « vrai touriste » ne se lèvera jamais à l’aurore, ça, on en est certain.

Pour moi, la plus impressionnante est de loin Tad Fane Waterfall, et la moins « marquante » est E Tu Waterfall. Bien évidemment, c’est un avis très subjectif, mais si jamais tu devais choisir puisque tu ne veux pas faire toutes les cascades, je te dirais de passer E Tu. Après, si l’urbex c’est ton dada, celle-ci n’est pas très loin d’un resort totalement à l’abandon, je dis ça, je dis rien.

Bref, on commence ce tour des cascades par de belles découvertes dès le début.

E Tu Waterfall
Un tuk tuk à l'abandon

Infos utiles

  • L’entrée de E Tu est gratuite, mais attention je suis passée par l’entrée du resort abandonné. Je n’avais pas l’autres entrée si elle en possède une. Maps.Me et ses routes un peu approximative. 
  • Les deux autres cascades sont payantes. J’ai payé pour les deux 50 000 Kips, soit environ 3€. Impossible d’y échapper, il y a des gardes sur chaque entrée et pas mal de structures touristiques à proximité. 
  • Tad Fane possède sa propre tyrolienne pour voler au dessus de la cascade. Si l’aventure te tente, c’est environ 40$.
  • Possibilité de manger à proximité de Tad Gneuang à un prix assez raisonnable. 
  • Il y a une 4ème cascades que je n’ai pas faite et qui se nomme Tad Champee.
Tad Fane
Tad Gneuang

Les cascades à proximité de Paksong, entre la petite et la grande boucle

Si tu décides de faire un stop dans le petit village de Paksong, tu pourras rejoindre 2 cascades qui ne sont pas loin l’une de l’autre : Tad Tha Set et Tad Kuyxang. 

Je t’avoue que je n’y suis pas allée, je n’ai pas trouvé plus d’infos que ça sur Internet et je n’avais aucune envie de m’aventurer dans un bourbier à ce moment-là du voyage. Si tu trouves des infos ou que tu vas voir directement, je suis preneuse de toutes les infos car ça reste un petit mystère ces deux cascades.

Les cascades entre Captain Hook et Mr Vieng : Tad Soung ; Tad Lo ; Tad Hang

À vrai dire, tu ne vas pas voir grand-chose entre les deux villages Paksong et Thateng. Profite de la liberté avec ta moto, tu n’as que ça à faire. Les choses vont de nouveau devenir intéressantes après le passage au fameux lieu du Captain Cook (je t’en parle plus bas) et de l’autre endroit mythique, Mr Vieng.

Entre les deux, tu vas découvrir le charmant village de Tad Lo et sa cascade. Conseil pour les amoureux des couchers de soleil, rends-toi-y en fin de journée pour observer de très belles couleurs. Non loin se trouve Tad Hang waterfall qui ressemble étrangement à celle de Tad Lo. Enfin, tu peux profiter de la dernière cascade du coin qui se nomme Tad Soung.

Tad Lo waterfall

Infos utiles

  • Concernant les deux premières cascades (Tad Lo et Tad Hang), je n’ai personnellement rien payé. Pour la dernière, je ne peux pas m’avancer puisque je n’y suis pas allée.
  • Il y a des logements dans le petit village de Tad Lo, personnellement j’avais logé au Tim Guethouse mais il est apparemment définitivement fermé. Ne t’inquiète pas, tu trouveras forcément un logement dans les alentours.
  • Il y avait (ou il y a encore) à une époque des éléphants qui venaient prendre leur bain dans la rivière Tad Lo, ce qui faisait la joie des touristes et certains venaient d’ailleurs rien que pour ça. Plusieurs témoignages ont montré que ces pauvres bêtes étaient clairement maltraitées et sûrement issues du business juteux des éléphants en Asie. Personnellement, je ne les ai pas vus, après je ne suis pas venue à l’heure qui est dite sur certains blogs pour les voir. Je ne donne volontairement pas l’heure de leur « baignade » pour ne pas encourager ce business absolument en désaccord avec la bienveillance animale. Néanmoins, je préfère t’en parler pour limiter cette activité. À l’heure actuelle, il y a des sanctuaires éthiques (peu, je te l’accorde) qui sont très bien pour observer des éléphants dans le respect. 

Les cascades de la fin de la petite boucle des bolovens : Tad Champee et Tad Pha suam

Oui, il y en a une qui porte le même nom que celle du début de la boucle. Non, je ne pourrais pas t’apporter une réponse concrète sur le fait qu’elle est différente car je ne l’ai tout simplement pas trouvée. 

Par contre, je peux t’assurer que l’autre existe réellement et qu’elle se trouve elle aussi dans un lieu abandonné. Moins « fou » que celle du début, mais tout aussi intéressante si tu aimes l’urbex.

Les cascades de la grande boucle des Bolovens : Tad ALone ; Tad Tayicsua ; Tad Katamok ; Tad Houa Krone ; Tad Faed

Si ton envie de liberté est toujours plus forte, je te conseille de réaliser la grande boucle pour découvrir toujours plus de cascades. Personnellement je n’ai fait qu’une moitié de la grande boucle pour rentrer le jour que j’avais prévue à Paksé et aussi parce que je faisais assez de route chaque jour pour ne pas rechercher plus de liberté que l’activité peut procurer. Néanmoins, si tu veux réaliser l’entièreté de la grande boucle, il faut rajouter un jour de plus. 

Je suis donc allée voir la cascade Katamok qui est assez impressionnante. Pas déçue du voyage comme dirait l’autre. La cascade est pas des plus facile d’accès et assez discrète, sous entendu tu as une forte  probabilité pour être seule quand tu vas vouloir t’y rendre ! 

Le petit arc en ciel svp
Tad Pha Suam

Infos utiles

  • Entrée gratuite pour la cascade de Katamtok.
  • Concernant les autres cascades, je préfère te mettre en garde sur celle de Tad Tayicsua. Sur le papier, elle donne envie. L’entrée est payante mais tu as accès à plusieurs autres cascades, bingo. 
    • Cependant, elle est aussi réputée pour être la cible d’arnaques auprès des voyageurs. On peut te demander un prix « exorbitant » (pour le pays) afin que ta moto soit dans le parking et surtout, il y a eu plusieurs commentaires comme quoi les gérants dégonfleraient les pneus des scooters afin de te faire poser d’autres billets. Bref, cela ressort plusieurs fois dans les avis Google, je te conseille d’aller regarder les commentaires les plus récents pour te faire un avis. C’est aussi pour ça que je n’ai pas voulu aller plus loin, non merci de me retrouver dans un bourbier de la sorte en étant seule. 
    • L’entrée de Tad Faed est gratuite et l’ambiance y est tranquille (pas d’infrastructure touristique).

Les différentes plantations et les endroits réputés de la boucle

Mr Vieng

Premier arrêt « rencontre » de la boucle avec Mr Vieng. Mr Vieng est le gérant de l’homestay portant le même nom mais aussi et surtout, le gérant d’une exploitation de café biologique. L’endroit est idéal pour s’octroyer une pause pendant ton road trip afin d’y déguster son café, mais aussi son propre thé et même y manger. Si tu veux en découvrir plus, tu peux même faire la visite de son exploitation où il se fera une joie de t’expliquer tout le cheminement de sa production de café. Une ambiance Koh Lanta viendra au cours de la visite où tu vas même avoir la chance de pouvoir goûter aux fourmis rouges écrasées dans une feuille.

Bref, c’est une visite authentique d’un monsieur vivant de sa passion et qui est tout simplement ravi de pouvoir la partager avec les différents voyageurs de la boucle. »

Infos utiles

  • Possibilité de dormir : environ 20 000 kips la nuit soit environ 1€ la nuit (réservation en direct, l’hôtel est ni sur agoda, ni sur booking) 
  • Possibilité de se restaurer sur place du matin au soir
  • Visite de l’exploitation de café : 15 000 kips la visite guidée
    • Possibilité d’acheter son café bio sur place au kilo
  •  Prix du café ou du thé : 10 000 kips (0,50 cts)

Captain Hook

Le deuxième arrêt tant connu par les voyageurs de la boucle ! Captain Hook est un personnage qui sera ravi de partager ses connaissances sur son village mais aussi son expérience. Tu en apprendras donc plus sur le village ethnique des Katu qui perpétuent les traditions ancestrales des Katu. 

Ce que je veux dire par là, c’est que tu vas par exemple apprendre qu’il est normal pour un enfant de commencer à fumer à partir de 3 ans, qu’on doit se marier dès l’âge de 7 ans et qu’un homme aura dans sa vie 5 femmes qui auront chacune un rôle bien défini. Cela peut surprendre et cela peut aussi clairement ne pas être en accord avec tes propres valeurs, alors il est préférable de garder un esprit ouvert et d’être à l’écoute de son histoire. Bref, tu l’as compris, découvrir le village de Captain Hook est un véritable choc culturel.

Comme Mr Vieng, tu peux aussi découvrir sa plantation de café pour en apprendre plus sur sa production avec une dégustation à la fin de la visite.

Plateau des Bolovens : Le guide 

Comment venir à Paksé ?

Depuis le sud du laos

Comme précisé plus haut, il est extrêmement simple de rejoindre Paksé afin de commencer la boucle. Étant le point de départ et d’arrivée, il y a de nombreux moyens mis en place pour que les voyageurs puissent s’y rendre.

Si tu es dans le sud du Laos mais pas encore à Paksé, tu ne peux être que sur les 4000 îles. Tu as décidé de remonter le Laos du Sud au Nord, Paksé sera donc ta deuxième étape après avoir passé du bon temps sur les 4000 îles. Et vu qu’on est en Asie et que tout est facilement accessible, tu vas pouvoir trouver des agences qui te vendent directement des billets de bus en direction de Paksé. Tu peux aussi demander à ton hôtel, il connaît forcément quelqu’un qui peut te trouver le fameux sésame.

Sinon, tu peux aussi regarder sur 12Go Asia qui propose directement d’acheter des billets en ligne. C’est pratique car la réservation est instantanée depuis ton téléphone avec l’horaire prévu, mais tu paieras sûrement plus cher sur 12 Go Asia que directement auprès d’un prestataire sur les îles.

Infos utiles

  • Le prix si tu réserves en ligne est de environ 10€ avec 4H de bus pour atteindre ta destination. 

Depuis le nord du laos

C’est tout aussi simple de rejoindre Paksé si tu as commencé ton road trip depuis le nord. On trouve deux destinations directes depuis le nord : Vientiane, la capitale du pays, mais aussi Thakhek, le point de départ de la boucle de Thakhek. C’est un tour similaire au plateau des Bolovens, mais celui-ci est plus axé sur la découverte des plus belles grottes du pays.

Bref, tu peux donc swiper l’étape de la boucle des Bolovens depuis Vientiane, mais tu rates une belle partie du pays si tu veux mon avis !

Si tu es encore plus au nord, tu n’auras pas de direct, et honnêtement, tu raterais énormément du Laos si tu veux directement aller dans le sud en étant dans l’extrême nord aux alentours de Luang Prabang.

Infos utiles

  • Le trajet Thakhek – Paksé dure environ 8h et 12go Asia le propose à 20€. 
  • Le trajet Vientiane – Paksé dure 13h. Il est quasiment certaine que tu auras un bus de nuit pour la somme de 20€

Plateau des Bolovens : Le guide 

Comment se déplacer à Paksé ?

Par ses propres moyens

Le premier choix des voyageurs va donc se faire par la location d’une moto pour avoir un maximum de liberté. Comme sa consœur, c’est ce que recherchent les voyageurs dans cette boucle : pouvoir faire ce que tu veux, à ton rythme et quand tu le veux. Il faut avouer que c’est un atout majeur dans les activités possible au Laos.

La location de moto est donc d’une facilité déconcertante. Elle se fait à Paksé, là où tu pourras trouver un bon nombre de loueurs pour avoir le modèle de tes rêves. Attention cependant si tu n’as jamais conduit de scooter, je ne vais pas te dire de ne pas le faire car j’ai moi-même appris à conduire à Bali, mais si je peux te donner un conseil, écoute-toi. Si tu ne le sens pas, ne force pas car c’est la chute assurée. N’oublie pas qu’en plus d’apprendre à conduire un deux-roues, tu dois aussi t’habituer à un tout nouveau style de conduite ici, ce qui n’a littéralement rien à voir avec la France. Et surtout, ne prends jamais trop confiance, le karma peut être fulgurant dans ce domaine-là.

Alors essaie, mais écoute tes limites si tu sens que tu en as.

Ma star du trip

Infos utiles

  • La location de scooter sur Paksé coute environ 130 000 kips par jour, soit environ un peu moins de 6€. 
  • Si avoir un loueur français te rassure, je te conseille de te rendre a « Miss Noy Motorbike », Yves est français !

Avec un driver

Si tu as des craintes sur ta conduite avec un deux-roues, tu peux très bien opter pour la solution d’un chauffeur. Tu auras moins de liberté, certes, mais tu auras l’esprit plus libre et moins fatigué par les kilomètres enchaînés. Je ne peux pas trop t’apporter plus de conseils, je n’ai pas opté pour cette solution.

Néanmoins, demande à ton auberge à Paksé et tu trouveras forcément quelqu’un pour te conduire lors d’un tour personnalisé avec des informations sûrement très intéressantes sur le plateau des Bolovens.

Plateau des Bolovens : Le guide 

Comment se loger ?

Sanga hostel : logement à Paksé

L’auberge que j’avais choisie à Paksé ! Les dortoirs sont impeccables, ainsi que les sanitaires. Petit plus avec le lit qui est grand et confortable, et en plus tu as une certaine intimité. Concernant l’hôtel en lui-même, il possède son propre restaurant avec des prix plus que corrects, une explication claire et précise de la boucle avec une carte pour t’aiguiller et je suis certain que tu peux louer des scooters au sein de l’auberge. 

Infos utiles

  • Le prix de la nuit dans un dortoir est de 6€ la nuit. 

H Tida Guesthouse : logement à proximité de Paksong

Un logement que tu ne vas pas trouver sur les sites d’hébergement, il faudra te rendre directement sur place pour réserver ta chambre. Il y a peu de chances pour que ce soit complet donc ne t’inquiète pas pour ça. Logement simple, classique mais efficace pour une nuit, avec un restaurant à disposition.

Pour la petite histoire, je voulais m’arrêter au Savannah Guest House que tu peux trouver directement sur Google Maps, mais force est de constater que le sommeil de la dame était plus que lourd et qu’elle ne m’a jamais entendu depuis son entrée. Soit dit en passant, incroyable d’avoir un sommeil aussi lourd.

Infos utiles

  • Je n’ai pas le prix précis de la chambre car j’ai aussi payé mon repas en même temps, mais pour un combo Fried Rice, boisson + chambre double avec salle de bain privée : 8,5€. Pas degueu mon petit pote. 

Les logements de Mr Vieng et Captain Hook

Personnellement, je n’ai pas pu découvrir ces auberges, mais comme je te l’ai précisé plus haut, elles sont assez réputées pour la boucle puisqu’en plus d’être des hébergements, elles proposent toutes sortes d’autres expériences ! En fonction de ce que tu recherches, cela peut être assez intéressant !

Malheureusement, mon logement au village de Tad Lo a fermé définitivement, mais sache juste que j’avais payé environ 3,5€ la nuit, pour te donner une idée des prix.

Plateau des Bolovens : Le guide 

Combien de temps sur la loop ?

Je sais qu’on en a déjà parlé au tout début (sauf si tu ignores mes informations), mais la boucle se réalise entre 2 et 3 jours si tu restes axé sur la petite boucle, et entre 3 à 4 jours si tu réalises la grande boucle. Personnellement, je te dirais de profiter jusqu’au bout du Laos et des cascades que le pays a à offrir en faisant la grande boucle, mais tout dépend de ton organisation.

Le mot de la fin

La boucle des Bolovens est l’un des gros points forts du sud du Laos ! Même si Paksé n’a aucun attrait touristique, le reste de la boucle comble totalement le côté décevant de la ville de départ. Cascades aux allures impressionnantes, possibilité de se baigner dans certaines d’entre elles, urbex à proximité d’autres… Bref, la boucle a tout de même pas mal d’arguments pour plaire à un bon nombre de voyageurs !

Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à m’envoyer un message via mes réseaux sociaux ou à les poser en commentaire, c’est toujours un plaisir de partager entre voyageurs en Asie. Enfin, tu peux aussi laisser un petit vote ou recommander cet article et/ou le blog, ça m’aide beaucoup.

À la prochaine,

Cass 🤙🏽

Plateau des bolovens : le guide

Les autres articles sur le Laos👇🏽 

Post a Comment